Vastaa Viestiin

UMC à Orléans, quelle était cette entreprise ?

dbassanobarat
female
Viestit: 1483
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Pour une piste de recherche: les archives municipales d'Orléans (pas les AD) ont mis en ligne les fiches auxiliaires cadastrales, ce qui permet de reconstituer l'histoire d'une maison et de ses divers propriétaires ainsi que l'usage qui était fait de la maison.
J'ai ainsi pu retrouver l'endroit où habitait un de mes grands oncles ouvrier pâtissier landais qui a vécu trois ans à Orléans avant la guerre de 14 (j'avais trouvé ce renseignement sur sa fiche militaire), c'est toujours une pâtisserie rue Jeanne d'arc et la configuration est bien encore identique.
J'ai aussi reconstitué l'histoire de ma maison (je suis arrivée à Orléans au hasard des postes de fonctionnaires il y a quarante ans) depuis sa construction après la guerre de 14 dans le quartier Dunois et voir comment était bâties les parcelles avant cette époque (depuis 1860) alors que la rue n'existait pas encore.
Donc croisez une recherche cadastrale, les adresses des hommes de votre famille sur les fiches de recensement militaire, et les "fiches cadastrales" ce sera très long mais vous trouverez peut-être l'explication du sigle brodé.

http://archives.orleans-metropole.fr/r/29/archives-numerisees/
http://archives.orleans-metropole.fr/s/8/fiches-auxiliaires-cadastrales-/?

Cordialement
Dominique

PS: Je viens d'aller regarder rapidement : faubourg madeleine il y a plus de 700 vues.
Pour l'abattoir : toutes les entreprises de boucherie de la ville semblent avoir eu des "cases" dans l'abattoir : certaines avec des noms, certaines avec des sigles.
Vos dames peuvent être les employées dans les bureaux d'une de ces boucheries qui faisaient abattre.
Je n'ai pas pris le temps de tout lire, mais les abattoirs commencent p 375/790 en tapant dans la fenêtre de renseignements: rue du faubourg Madeleine de 1860 à 1910.
Cela va être très long, mais ceci vous "avancera" peut-être.
http://archives.orleans-metropole.fr/s/8/fiches-auxiliaires-cadastrales-/?

passl1
male
Viestit: 101
Wah ! Quelle mine d'informations en effet, je sens que je vais y passer du temps. Merci beaucoup Dominique pour ce tuyau; j'avais pourtant exploré ce site en m'attardant notamment beaucoup sur les recensements mais j'étais passé à côté de cet outil là.

Bien cordialement :)
Pascal

passl1
male
Viestit: 101
Bon, malgré les bonnes pistes données par Marie Louise et Dominique, je fais chou blanc. UMC reste un mystère.

Dans l'esprit des "cuirs et peaux", les seules entreprises qu'indique le document cadastral sont "Halles aux Cuirs Réunies", entreprise caennaise ayant implanté une succursale aux abattoirs d'Orléans vers 1930 et "André Martin", un tanneur Parisien ayant officié aux dits abattoirs de 1927 à 1929 (au passage et selon autre source, condamné en 1914 pour vente de viande avariée destinée à l'alimentation).

Rien qui ne se décline en UMC donc. J'avais une piste du côté de l'Union des Mutuelles Cogérées mais cette dénomination est trop récente (1987) pour l'époque concernée. La société des corroyeurs et maroquiniers avait participé (entre autres) en 1818, à la fondation de cet organisme mais c'était alors sous le nom "Union des Sociétés Mutualistes Cogérées". Par ailleurs pourquoi ce sigle apparaitrait-il sur la blouse des ouvrières ?

Je crois que j'ai fait le tour de mes recherches sur ce sujet. Par ailleurs je n'ai pas eu d'écho de ma demande faite aux archives d'Orléans, mais c'était via un formulaire de contact et par expérience je sais que ce mode de contact sur les sites web mène la plupart du temps aux oubliettes.

J'ai quand même retrouvé mon arrière grand père (Emile Caron dont j'ai parlé au début de cette discussion) sur ce document cadastral, On l'y trouve comme "Peseur" ("uniquement peseur") à l'entreprise d'abattage des animaux.

dbassanobarat
female
Viestit: 1483
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Peut être une autre piste: Comme les registres de commerce n'existent que depuis 1920, j'ai regardé ce que disent les archives de l'Indre et Loire comme recherche possible ,à partir de la P.10 du document. http://archives.cg37.fr/UploadFile/GED/X/1420812682.pdf

Du coup je suis allé voir "l'état des fonds" des archives départementales" du Loiret :

En cherchant dans la fenêtre de droite "commerce" ici: http://archives.cg37.fr/UploadFile/GED/X/1420812682.pdf

Il y a des sous rubriques qu'on voit en cliquant sur "consulter l'inventaire",vous y trouverez peut-être trace de votre entreprise.

Mais ce sont des archives qui ne sont pas numérisées, il faut venir dans la salle de lecture des archives: deux sites Orléans: l'un au centre ville où sont conservées les archives anciennes, l'autre à la cité administrative Coligny ,entre les gares des Aubrais et celle d'Orléans accessibles en quelques arrêt de tram de l'une et l'autre gare.
Autre chose: je ne pense pas que "C" puisse signifier "Centre", région Centre. Celle -ci n'a été créée que sous la 5ème République et avant on disait "Orléanais", comme on disait "Berry" ou "Touraine", jamais "centre" ... Je pense plutôt pour quelque chose comme "Union des mégisserie et cuirs"...
Bonne continuation , mais parfois il faut "laisser reposer la pâte", reprendre une autre branche familiale et y revenir plus tard avec l'esprit plus frais...

Cordialement
Dominique

ad6293
female
Viestit: 793
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
passl1 kirjoitti:
27 Tammikuu 2020, 20:01
. "Les Mégisseries du Centre" étaient plutôt à Issoudun mais j'ai trouvé sur Gallica, l'extrait de journal suivant :
Paris-midi 19251007.JPG
Ca ne dit pas que la mégisserie était à Orléans, la laine pouvait venir d'Issoudun, mais aussi des employées pouvaient travailler à Orléans pour le compte des mégisseries d'Issoudun.
Bonjour
Dans la réponse précédente Dominique écrivait "Autre chose: je ne pense pas que "C" puisse signifier "Centre", région Centre. Celle -ci n'a été créée que sous la 5ème République et avant on disait "Orléanais"

Les articles de journaux tendent à penser l'inverse. Quoique ...Centre peu vouloir dire "Centre d'une ville "

Il y aurait un lien assez logique entre les photos et métiers de vos grands-parents et l'article trouvé parlant de la vente de laine à Orléans de la "MEGISSERIE du Centre" . Mais évidemment difficile d'en avoir la certitude.
Visiblement cette entreprise existe déjà en 1896
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k548208t/f2.item
Viimeksi muokannut ad6293, 11 Helmikuu 2020, 11:04. Yhteensä muokattu 1 kertaa.

pauvert
pauvert
Modérateur bénévole
Viestit: 6447
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
J'en reviens à mon Unité Médico Chirurgicale du début...avez-vous creusé de ce côté-là ?
Je ne réponds pas aux sollicitations par messagerie concernant la modération, merci.
-----------------------------
MERCI DE PASSER VOS DEMANDES EN -RESOLU- LORSQU'ELLES LE SONT AVEC LE PETIT CRAYON A DROITE DU TITRE DE VOTRE DISCUSSION

ad6293
female
Viestit: 793
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
pauvert kirjoitti:
11 Helmikuu 2020, 10:48
J'en reviens à mon Unité Médico Chirurgicale du début...avez-vous creusé de ce côté-là ?
C'est vrai, pourquoi pas pendant la guerre ? Même si en général les infirmières portaient des coiffes et étaient liées aux orde religieux...
Mais par exemple Marie Curie a créé des unités mobiles de radiologie et elle n'était pas une religieuse.
Photos diverses unités pendant la guerre
http://www.chtimiste.com/batailles1418/photos/photos%20regiments.htm

Ou toujours pendant la guerre les cantinières ? Unité mobile de Cantine ? je ne sais pas si ça a existé sous ce nom-là
https://forum.pages14-18.com/viewtopic.php?t=23492
https://forum.pages14-18.com/viewtopic.php?t=25460

Cordialement

passl1
male
Viestit: 101
Merci à tous pour vos dernières interventions qui montrent votre intérêt pour mon énigme. Bon, de mon côté, je remets tout à plat :
  • 1 - Je me replie sur le tout début de siècle, ma bisaïeule semble avoir la trentaine sur la photo, donc 1876+30= 1906. J'abandonne les abattoirs du faubourg Bourgogne qui n'ont été ouverts qu'en 1913. Auparavant ils étaient au 1 Bd des Princes (Jean-Jaurès aujourd'hui) mais le registre cadastral semble ne plus contenir les feuilles qui s'y rapporte, sans doute retirées car les bâtiments abattus (Un même registre servant de 1869 à 1984, il fallait sans doute y faire du ménage). Quant aux recensements, ils ne mentionnent que la concierge et le receveur d'octroi (avec leurs familles).
    Mais l'activité "cuirs et peaux" pouvait se faire tout aussi bien ailleurs qu'aux abattoirs, il y avait notamment la Maison Chicoineau dans le domaine, au 33 Quai Neuf (on trouve "Usine Chicoineau", "Maison Chicoineau" ou plus rarement "Manufacture Chicoineau" mais on ne peut pas dire "Usine Manufacture Chicoineau" et je ne trouve nulle part* la dénomination "Usine de Mégisserie Chicoineau" bien qu'il employait des mégissiers.
  • 2 - Je n'exclue pas la piste du monde hospitalier et à ce titre j'ai contacté l'association des amis du patrimoine hospitalier d'Orléans qui apparait très compétente en la matière: http://www.ass-apho.fr/?page=accueil-apho. Par contre j'écarte pour le moment, la période 14-18 pour la raison évoquée précédemment.
  • 3 - Une 3e piste m'est venue en consultant les recensements et constatant que de nombreuses femmes étaient cigarières à la Manufacture de Tabac. Il y a en effet du "M" et du "C" là dedans. Toutefois "Manufacture de Cigarettes ou de Cigares" sont très peu usités et pas du tout pour Orléans.
Quant aux consultations en salle d'archives, elles sont difficiles pour moi puisque j'habite en outre-mer. Je l'ai déjà fait à l'occasion de mon dernier passage dans ma famille mais si je veux profiter un peu d'elle et de mes amis, je ne peux pas passer mon temps en salle de lecture malgré que j'aurais des tonnes de choses à y rechercher.

Pascal

* Le journal du Loiret a été abondamment consulté via https://mediatheques.orleans-metropole.fr/


passl1
male
Viestit: 101
Merci Daline, non je ne connaissais pas ces documents. La dernière notice est notamment très intéressante même si elle ne résout pas à elle seule mon énigme.
Cordialement
Pascal

Vastaa Viestiin

Palaa sivulle “Photo ancienne et portraits”