Sivu 1/1

Réfugiés espagnols au Portugal après la bataille de Badajoz du 14 août 1936

Lähetetty: 28 Tammikuu 2020, 12:24
Kirjoittaja renaudo33
Bonjour à toutes et à tous,

Membre d'une association d'anciens combattants espagnols en France, je suis à la recherche d'informations sur un réfugié originaire de Mérida, ayant quitté l'Espagne après les combats de Badajoz du 14 août 1936.

En fait le nom du Républicain espagnol apparait dans des listes de morts mais nous avons de bonnes raisons de croire qu'il a pu rentrer en France. Il pourrait s'y trouver vers 1940.
En partant de cette hypothèse nous pensons qu'il a pu chercher à fuir au Portugal et je poste ce message aujourd'hui avec l'espoir que vous saurez peut-être me conseiller de contacter tel ou tel autre organisme portugais qui pourrait peut-être m'aider à retrouver d'éventuels documents le concernant.

Auriez-vous une (des) idée(s) ?

En vous remerciant beaucoup pour l'intérêt que vous aurez porté à ma requête

Bien cordialement

Stéphane Cursan

Re: Réfugiés espagnols au Portugal après la bataille de Badajoz du 14 août 1936

Lähetetty: 07 Helmikuu 2020, 21:14
Kirjoittaja manu95
Bonsoir.

Je ne suis pas un spécialiste de cette période, je n'ai d'ailleurs pas trouvé de "liste de réfugiés Espagnols" disponible en ligne,
d'après ce que j'ai pu lire, la plupart des registres ou statistiques concernant le contrôle des étrangers, émigration, prisons....surveillance des frontières, étaient tenus par la police politique de l'État portugais (PIVE/PIDE) de Antonio Salazar qui soutenait Franco ( 30356 espagnols avaient déjà franchit la frontière du Portugal en 1936, certains clandestinement à la recherche d'un refuge et d'autres légalement pour des raisons touristiques ou saisonnières, [1]).

Certains réfugiés ont été accueilli par les citoyens portugais, évitant ainsi de retourner en Espagne, mais pour les autres, ils étaient capturés par la PVDE uniquement en raison des «événements révolutionnaires en Espagne», mais aussi pour comme «réfugié communiste», «sans papiers et communiste »,« réfugié d’Espagne »,
« fugitif politique »,« suspect appartennant au Front populaire » et « soupçonnés d'appartenir à des milices communistes ».
"...Selon les informations contenues dans les enregistrements de la PVDE, un nombre considérable de réfugiés capturés par la police politique ont été détenus au
Forte de Caxias, tandis qu'une autre partie, plus petite, était emprisonnée à Aljube "
( Lisbonne). [1]

Sachez que les relevés, correspondances, télégrammes, comptabilité liés de près ou de loin aux thèmes évoqués précédemment , sont aux
Arquivo Nacional da Torre do Tombo à Lisbonne, sous les fonds ( à consulter sur place) :
- Arquivo do Ministério dos Negócios Estrangeiros
- Arquivo da PIDE/DGS, Direção dos Serviços de Estrangeiros e Fronteiras, Serviços Centrais, n.º 9258,
- Relatório da Polícia de Vigilância e Defesa do Estado (1932 -1938)

Arquivo Nacional da Torre do Tombo
Alameda da Universidade
1649-010 LISBOA

mail Geral: mail@dglab.gov.pt
Tel.: +351 210 037 100
Fax: +351 210 037 101E-

Autre fond: PT/TT/MI-GM ( Gabinete do Ministro):
[/u]...source importante d'informations sur la guerre civile espagnole (diffusion des idées révolutionnaires, mouvement aux frontières, persécution et rapatriement des réfugiés politiques espagnols, etc.)

[1]: source "Refugiados em Portugal. Fronteira e vigilância no tempo da Guerra Civil de Espanha (1936-1939)": https://digitalis-dsp.uc.pt/bitstream/10316.2/43239/1/Refugiados_em_Portugal.pdf

Bonne continuation dans vos recherches;
Cordialement,
Manuel.

Re: Réfugiés espagnols au Portugal après la bataille de Badajoz du 14 août 1936

Lähetetty: 09 Helmikuu 2020, 19:21
Kirjoittaja renaudo33
Bonsoir,

Un grand merci pour votre précieuse aide Manuel.

Vos nombreuses informations vont m'être utiles :)

Bien cordialement

Stéphane