Vastaa Viestiin

recherche couple CHEVET Prudent/ROGER Henriette

martineno
martineno
Viestit: 7
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
je recherche des informations sur le couple suivant
Prudent Julien CHEVET né le 04/08/1840 à Bruz (35)
et
Henriette ROGER née le 31/01/1848 à St Pierre La Cour (53).
Ils sont partis en Argentine le 28/05/1889 du Havre et arrivés 7/07/1889 à Rio de la Plata.
Lors des mariages de leur enfants ils sont absents avec domicile inconnu en Argentine(1902)
pouvez vous me dire comment faire pour trouver des renseignements et peut être leur décès
merci d'avance
Martine NOEL

marilisa74
marilisa74
Viestit: 569
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonsoir,

Je ne parviens pas à trouver la famille CHEVET sur le recensement de 1895 (Argentine).

Pour l'instant, je ne trouve que le baptême et le mariage à Franck, las Colonias (province de Santa Fé) en 1914 d'un dénommé Eduardo CHEVET, né en 1891, fils naturel de Victoria CHEVET, 42 ans (°1872). Ce baptême tardif était obligatoire avant le mariage catholique d'Eduardo qui avait eu lieu le 13/05/1914.

https://www.familysearch.org/ark:/61903/3:1:S3HT-62D9-56W?i=94&cc=1974196

https://www.familysearch.org/ark:/61903/3:1:S3HY-65XS-W3H?i=24&cc=1974196&personaUrl=%2Fark%3A%2F61903%2F1%3A1%3AQGV6-YFJM

Je pense qu'il pourrait s'agir de Victoria CHEVET, fille de Prudent et de Henriette ROGER, mais sans preuve pour l'instant. En effet son âge correspond : elle a 42 ans en 1914, donc née vers 1872. Il est indiqué qu'elle est née en France et domiciliée à Santa Fé.

Sur la fiche matricule de Prudent Marie CHEVET °28/02/1875 (qui n'est pas parti en Argentine) il est indiqué qu'il est fils de feu Prudent Julien et d' Henriette ROGER. Cette fiche se trouve dans la classe 1895, mais il est noté classe 1892 (?)
Prudent CHEVET°1840 serait donc décédé avant 1895 (et peut-être avant 1892 ?).

Sur l'acte de mariage de Henriette Prudence CHEVET à Bruz le 1/06/1891, il est seulement indiqué que ses parents sont domicilés en République Argentine depuis environ deux ans.

Le décès de Prudent Julien CHEVET aurait donc eu lieu entre 1891 et 1895. Il reste à le trouver !

Bonne soirée.

Marie-Thérèse

martineno
martineno
Viestit: 7
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
bonsoir
merci pour vos informations
en effet Victoire Marie CHEVET est la fille du couple Prudent CHEVET et Henriette ROGER .Elle est née le 16/07/1871 à l'Huisserie (53)
Donc pour Prudent Julien CHEVET il serait décédé entre 1891 et 1895 je suppose en Argentine et surement que son épouse est restée en Argentine également (parents non présents en 1902 au mariage de leur fils P.P CHEVET X Léonie ROGER avec adresse inconnue)
Pouvez vous me dire comment procéder pour obtenir les dates de décès(peut être à Santa Fe)
en faisant des recherches sur le couple ils avaient des enfants plus jeunes embarqués avec eux sur le bateau La Pampa
: - Henri CHEVET né 3/02/1879 à Bruz
-Armande CHEVET née 10/02/1881 à Bruz
- Léon CHEVET né 12/07/1883 à Bruz
-Anatole CHEVET né 23/04/1889 à Bruz

Peut être que ces informations pourront être utile
merci beaucoup
Martine NOEL

marilisa74
marilisa74
Viestit: 569
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Je viens de trouver l'immatriculation au Consulat de Rosario de Prudent CHEVET, le 12/10/1889 : il est indiqué, outre son identité, qu'il était arrivé à Rosario le 14/07/1889. Au crayon à papier sont écrits quelques mots difficiles à lire, peut-être son adresse à Rosario, à moins que ce ne soit l'indication d'un autre lieu.

http://www.genfrancesa.com/registrosnantes/rosario/Rosario%20-%20Matriculaciones/ROSARIO%20Matriculaciones%20-%20Registro%20360%20B%20de%2025-07-1878%20a%2008-04-1890/index.html#157-1511.jpg

Je pense donc que c'est peut-être à Rosario que Prudent CHEVET est décédé, à moins que ce ne soit à Santa-Fé, ou aussi dans la région (car il était mineur), mais pas à Buenos-Aires.

Pour Rosario et pour cette période, on ne trouve aucun registre de décès en ligne sur Familysearch (registres paroissiaux). Je ne connais pas l'année de l'établissement de l 'Etat-Civil à Rosario, mais je pense que c'était entre 1886 et 1890. Il y aurait donc la possibilité de demander une recherche de l'acte de décès à l' Etat-Civil, mais cette recherche est payante.
Registres paroissiaux de Santa Fé : une seule paroisse sur cinq a des registres de décès en ligne, mais sans table alphabétique.

Relisant l'acte de mariage Eduardo CHEVET X Carolina SASSI, je m'aperçois qu'il est indiqué qu' Eduardo CHEVET est né en France. Et sur l'acte de baptême, le lieu de naissance n'est pas indiqué : je pense néanmoins qu'il s'agit sans doute d'une erreur.

Sur FamilySearch, on trouve un arbre qui semble correspondre, mais Eduardo est nommé BAUDON CHEVET. A-t-il été reconnu par Edouard BAUDON qui aurait épousé sa mère. Mais au moment du mariage le patronyme BAUDON n'apparaît pas.

https://www.familysearch.org/ark:/61903/2:1:9JWR-NT1

On trouve aussi l'acte de baptême de Victoria BAUDON, née le 15/05/1916 à Franck, las Colonias, SF, fille de Eduardo BAUDON et de Carolina SASSI. Je pense qu'il s'agit toujours du même couple, mais je ne comprends pas ce changement de patronyme :
https://www.familysearch.org/ark:/61903/3:1:S3HT-62D9-5MD?i=164&cc=1974196

Sur MyHeritage, il y a aussi un arbre géré par María Eugenia Sologuestúa pour cette même personne : Eduardo BAUDON CHEVETE, O, CHEVET . Je ne peux accéder à cet arbre n'étant pas abonnée "premium".
María Eugenia Sologuestúa pourrait être une descendante de Victoria CHEVET.

J'ai commencé à rechercher les 4 autres enfants car j'avais vu leur prénom sur le document du CEMLA (arrivée à Buenos-Aires), sans succès pour l'instant.

Bien cordialement.

Marie-Thérèse

vladis87
male
Viestit: 1358
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour ,

copie de my heritage mais à mon avis à bien vérifier

Eduardo BAUDON CHEVETE, O, CHEVET
Dans Arbres généalogiques MyHeritage
Sauvegardez ce document dans votre arbre
Nom Eduardo BAUDON CHEVETE, O, CHEVET
Naissance environ 1 mai 1890
Ardennes, Francia
Mariage Entre 1912 et 1913
Santa Fe, Argentina
Décès 27 juin 1967
Membres de la famille
Parents
Edouard Baudon
1865 - ?
Victoire Baudon
1865 - ?
Femme
Carolina Maria Paula Baudon Chevete, O, Chevet
1893 - 1987
Enfant
Victoria Baudon
1915 - 1976
Eduardo Antonio Baudon
1919 - 1992
Source
Sologuestúa Web Site
Mis à jour sur 27 mar 2018 (Il y a 1 année et 10 mois)37 profils dans un arbre généalogique
Voir le profil complet dans ce site
María Eugenia Sologuestúa
Webmaster du site
Contacter María Eu

vladis87
male
Viestit: 1358
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
suite

Eduardo Antonio BAUDON
Dans Arbres généalogiques MyHeritage
Sauvegardez ce document dans votre arbre
Nom Eduardo Antonio BAUDON
Naissance 1919
Argentina
Mariage Mariage avec : Nelly D'Angelo
Santa Fe, Argentina
Décès 1992
Enterrement Santa Fe, Santa Fe
Membres de la famille
Parents
Eduardo Baudon Chevete, O, Chevet
1890 - 1967
Carolina Maria Paula Baudon Chevete, O, Chevet
1893 - 1987
Femme
Nelly Baudon (nacida D'angelo)
1922 - 2003
Sœur
Victoria Baudon
1915 - 1976
Enfant
<Privé> Sologuestúa (nacida Baudon)
<Privé> Baudon
Source

vladis87
male
Viestit: 1358
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Re

La province de Santa Fe fut une des premieres a promouvoir la colonisation en Argentine. La premiere colonie agricole s'est établie a Esperanza, avec un groupe d'immigrants d'origine allemande, suisse et française. La présence française a toujours été tres importante dans cette province.
Les archives diplomatiques de Nantes disposent d'une grande quantité de documents provenant des consulats de France de Santa Fe et de Rosario. Parmi ceux-ci nous trouvons les immatriculations, les renouvellements de passeports et les actes d'état civil (mariages, naissances et déces).
Malheureusement la majorité des documents correspondent au consulat de Rosario alors que pour Santa Fe n'ont été conservés que les registres de l'état civil.

Donc essayez d'ecrire à Nantes ( un mail suffit ) et qui sait ?



L

martineno
martineno
Viestit: 7
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonsoir
je vous remercie pour tous ces renseignements
Je vais envoyer une demande par mail aux archives diplomatiques de Nantes comme vous me l avez indiqué
Cordialement
Martine NOEL

marilisa74
marilisa74
Viestit: 569
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonsoir,

Je suis assez dubitative quant aux résultats de cette recherche. En effet, je ne trouve aucune preuve que Victoria CHEVET soit bien la fille de Prudent et d' Henriette ROGER. Alors est-ce la bonne piste ?

Concernant le patronyme BAUDON porté par Eduardo CHEVET, j'ai trouvé l'immatriculation à Rosario, le 6/05/1889, d' Edouard GANDON °8/03/1865 à Laval (Mayenne). Il était marié. Profession : maçon. Puis employé de commerce. Il était arrivé à Rosario fin avril 1889, donc peu de temps avant l'arrivée de la famille CHEVET. (Victoria CHEVET était née en Mayenne.)
http://www.genfrancesa.com/registrosnantes/rosario/Rosario%20-%20Matriculaciones/ROSARIO%20Matriculaciones%20-%20Registro%20360%20B%20de%2025-07-1878%20a%2008-04-1890/index.html#129-1251.jpg
Edouard GANDON aurait-il pu être le père d' Edouardo CHEVET ?

D'autre part, la famille CHEVET est arrivée à Rosario en même temps (et sans doute ont-ils fait la traversée sur le même bateau) que François Joseph DELAMARRE, marié, né lui aussi à Bruz (35) en 1862, et lui aussi mineur.

Or je ne trouve ni la famille CHEVET, ni la famille DELAMARRE sur le recensement de 1895, pas plus d'ailleurs que la famille GANDON.
Auraient-ils tous résidé dans la même commune, et le registre de recensement de cette commune aurait-il été oublié lors de la numérisation ?

Concernant les Archives Diplomatiques de Nantes, les demandes de recherches par des particuliers sont rarement satisfaites (sauf s'il s'agit d'un document particulier dont on connaît la cote ou la date exacte) : il faut donc se rendre sur place, ou trouver une personne bénévole - Fil d' Ariane, France GenWeb…
Les registres d'immatriculations de Rosario sont en ligne (voir les liens que je vous ai donnés). Quant à l'Etat-Civil, j'ai consulté les registres du Consulat de Rosario et de celui de Santa Fé, en vain. Il faut savoir qu'au XIXe s les émigrants partaient souvent sans passeport, ils étaient assez peu nombreux à s'inscrire au Consulat, et encore moins nombreux à y déclarer naissances, mariages et décès.
Dans le cas où l'émigrant déclarait, par exemple, un décès au Consulat, celui-ci faisait une transcripition de l'acte en plusieurs exemplaires dont l'un était transmis, via le ministère des Affaires Etrangères, à la mairie du dernier domicile (ou du lieu de naissance) qui inscrivait cette transcription dans les registres de la commune.
Alors si vous n'avez pas trouvé la transcription du décès à Bruz entre 1891 et 1895, c'est que le décès de Prudent CHEVET n'a pas été déclaré au Consulat.

Par contre, il existe au CADN des dossiers nominatifs de français à l'étranger, mais ces dossiers ne concernent qu'une petite partie des émigrants et sont relatifs à un problème particulier. (ex: un officier de santé français qui s'était fait passer pour un médecin au Brésil…). Ces dossiers ne sont bien sûr pas consultables en ligne : il faut en connaître la cote pour demander une copie du dossier par courrier (mail ou postal) ou faire une recherche sur place.

Et enfin, depuis février 2019, les registres du Brésil et je crois que ceux de l' Argentine sont aussi concernés, ne peuvent plus être consultés "du fait de problèmes sanitaires dans certains magasins du CADN". (dernières nouvelles du mois de décembre - je ne sais pas ce qu'il en est actuellement).

J'ai fait de nombreuses recherches dans les colonies de la province de Santa Fé, mais je n'ai jamais rencontré le cas de mineurs dans cette province : je vais donc tenter de localiser les principales mines qui étaient exploitées à la fin du XIXe s.

Bonne soirée.

Marie-Thérèse
Viimeksi muokannut marilisa74, 08 Helmikuu 2020, 10:11. Yhteensä muokattu 1 kertaa.

martineno
martineno
Viestit: 7
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
bonsoir
Je suis admirative . Vous faites un travail incroyable pour toutes ces recherches . Bravo et merci
Je pensais que Victoria Chevet pouvait être Victoire Chevet née 16/07/1871 à l'Huisserie (53).
Je continue de mon côté à chercher
Je vous tiens au courant si j 'ai d 'autres informations
cordialement
Martine NOEL

marilisa74
marilisa74
Viestit: 569
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour,

Je n'abandonne pas totalement la piste de Victoria CHEVET, car pour l'instant je n'ai pas d'autres pistes.

Un autre couple était arrivé à Rosario venant de Bruz fin juin 1889 (source: registre consulaire) : il s'agit de Julien Marie BERTIN (fils de Pierre Marie et de Bonne Chesnel) né le 22/04/1859 à Guipy (35), marié à Alexandrine BASTOR ou ROLON (?). Ils ont eu une enfant, Juliana, née le 15/09/1889 à Rosario. Le parrain est Eduardo BODON et la marraine Victoria OLIVÉ.
https://www.familysearch.org/ark:/61903/3:1:S3HY-61Q4-97?i=11&wc=M6C4-HTL%3A257257901%2C257254802%2C257272301&cc=1974196

Si vous avez feuilleté quelques registres argentins vous avez pu voir que les patronymes étrangers (français) sont souvent très mal orthographiés, d'où la difficulté des recherches. OLIVÉ pourrait-il être CHEVET ?? O pour C, LI pour CH, É pour ET !!! Il manque le E ! C'est un peu "tiré par les cheveux" !
Mais le patronyme BODON serait bien sûr plus proche de BAUDON que GANDON. Toujours ce prénom Edouard.

Par ailleurs, on trouve l'immatriculation au Consulat de Rosario le 27/10/1888 de Jean Edouard BAUDON venant de Reims : il est marié sans enfant, domicilié à Rosario, rue Cochabamba.
http://www.genfrancesa.com/registrosnantes/rosario/Rosario%20-%20Matriculaciones/ROSARIO%20Matriculaciones%20-%20Registro%20360%20B%20de%2025-07-1878%20a%2008-04-1890/index.html#112-1081.jpg
Ce Jean Edouard BAUDON pourrait être le parrain de l'enfant BERTIN; et pourquoi pas le père d'Eduardo ?

Concernant les mines, je ne trouve rien dans la province de Santa Fé. Toutes les mines argentines sont situées dans les provinces situées à l'ouest, au pied des Andes.
D'autre part, lors de son immatriculation au Consulat, Prudent CHEVET a indiqué le métier qu'il exerçait en France : il n'est pas certain qu' il ait travaillé comme mineur en Argentine. Ou bien alors, il aurait dû se déplacer.
Mais généralement, les émigrants avaient avant leur départ des informations sur le lieu choisi et les possibilités de trouver des emplois, souvent parce qu'ils allaient rejoindre des parents, des amis partis avant eux. Ou bien s'ils avaient été contactés par les agents recruteurs du gouvernement argentin, ce sont ces derniers qui leur donnaient ces informations et leur faisait signer un contrat.

Je ne trouve aucune trace des enfants : Henri, Armande, Léon et Anatole. Ce ne sont pourtant pas des Jean ou Pierre, et sont donc plus facilement repérables.

Rien de probant pour l'instant. Seul l'acte de mariage de Victoria CHEVET aurait pu apporter un éclaircissement.
Aurait-elle finalement épousé Eduardo BAUDON après un éventuel veuvage de ce dernier ?

Si vous le souhaitez, vous pourriez éventuellement tenter de contacter María Eugenia Sologuestúa (Baudon) : elle serait une descendante du couple CHEVET X ROGER si Victoria CHEVET était bien Victoire CHEVET, et aurait peut-être des informations sur le couple CHEVET X ROGER et leurs enfants.

Bonne soirée.

Marie-Thérèse

martineno
martineno
Viestit: 7
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
bonsoir
de mon coté j'ai également trouvé des informations sur Jean Edouard BAUDON (mais à vérifier)
- Jean Edouard BAUDON né le 20/08/1849 à Amagne (08) parti en Argentine avec son épouse du Havre sur le bateau Rio Negro et arrivé le 7/12/1886 inscrit sur le n°36423 à Bueno Aires puis inscrit le 27/10/1888 à Rosario n°1089 et réside Callé Cocha Bamba.
- aurait eu un fils avec Victoire CHEVET?: Eduardo Baudon Chevet né le 01/07/1890 à Santa Fé décédé le 27/06/1967 à Santa Fé
marié à Santa fé le 13/05/1914 avec Carolina Sassi Camaritti
Malheureusement je ne sais pas comment vérifier cela............

D'autre part François DELAMARRE se trouve être le gendre du couple CHEVET/ROGER
il est marié avec l 'aîné des enfants Clémentine Chevet née le 28/10/1865 Bruz (35) et ont eu 2 enfants Jean-Marie Delamarre(20/06/1887 Bruz) et Valentine Delamarre (25/04/1889 Bruz)

Cordialement
Martine NOEL

marilisa74
marilisa74
Viestit: 569
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour,

Toutes ces informations se recoupent, mais il manque toujours la preuve que Victoria CHEVET, mère d'Eduardo BAUDON CHEVET, soit bien la fille de Prudent CHEVET et Henriette ROGER.

Merci pour l'information concernant François DELAMARRE, gendre du couple CHEVET X ROGER.
J'ai bien tenté, en vain, de retrouver Valentine et Jean-Marie DELAMARRE, leurs petits-enfants.

Après le décès de Prudent CHEVET, je pense qu' Henriette a dû rester près de sa fille Clémentine, car ses enfants étaient encore bien jeunes : retrouver le couple DELAMARRE permettrait peut-être de trouver Henriette.

En Argentine, l'indication de la filiation dans les actes de décès (registres paroissiaux) n'est pas toujours présente, alors il faudrait un peu de chance pour, premièrement retrouver l'acte de décès de Victoria CHEVET, et ensuite que sa filiation y soit précisée.

J'ai recherché sur Familysearch avec le formulaire de recherche pour l'ensemble de l' Argentine, mais les registres n'étant pas tous indexés, j'ai consulté dans les registres paroissiaux (tables) des deux paroisses de Rosario de1889 à 1894, les naissances d'enfants CHEVET, DELAMARRE et BERTIN : je n'ai rien trouvé.

Sur le registre d'immatriculation du Consulat, je vois un autre émigrant venant d' Ille-et-Vilaine à la même période : Stanislas PERRIN, né en 1858 à Lalleu(35), inscrit en juillet 1889, marié, et qui part avec sa famille au Brésil le 9/09/1890. Sans doute n'avait-il pas trouvé un travail qui lui convenait.
Sur sa fiche matricule militaire, on retrouve son parcours en Amérique du Sud (car il avait pris le soin de s'inscrire au Consulat à chaque étape - à Rio en 1896).
archives-en-ligne.ille-et-vilaine.fr/thot_internet/FrmLotDocFrame.asp?idlot=THOPWGEN_685903/685904/685905/685906/685907/685908/685909/685910/685911/685912/685913&idfic=0836026&ref=0707078&appliCindoc=THOPWGEN&resX=2560&resY=1440&init=1&visionneuseHTML5=0

Les registres d'immatriculation du Consulat de Rio-de-Janeiro ne sont pas en ligne. Je ne peux donc pas tenter de retrouver les familles CHEVET, DELAMARRE...

Je sais qu'il y avait beaucoup de passages de l' Argentine, vers l' Uruguay et le Brésil, et inversement : tous ne trouvaient pas "leur bonheur" dans le premier pays où ils avaient débarqué, et partaient plus loin, espérant trouver la "vie meilleure" qu'ils étaient venus chercher en Amérique du Sud.

Ne trouvant aucune trace des trois familles, je pense qu'il serait possible qu'elles aient passé la frontière vers l' Uruguay ou le Brésil (où il y avait de nombreuses mines en exploitation), soit en remontant le Parana, soit par le Rio de la Plata et la côte. Soit tous ensemble ou seulement quelques-uns. Mais c'est seulement une possibilité.

Je ne trouve aucune des trois familles sur le registre des entrants à Sao Paulo (arrivées par le port de Santos), ni sur ceux de Rio-de-Janeiro. Mais cela ne prouve pas que certains d'entre eux ne soient pas venus s'installer au Brésil. En effet, s'ils ont remonté le Parana, ils ont pu rentrer au Brésil côté ouest, et n'ont pu donc être enregistrés dans les grands ports.

Quant à l' Uruguay, on ne trouve rien sur Familysearch sur ces familles : peu de ressources en ligne pour ce pays.
Néanmoins, les registres d'immatriculation du Consulat de Montévidéo le sont :
http://www.genfrancesa.com/registrosnan ... ndex.html

Mais les familles CHEVET et DELAMARRE se sont peut-être installés dans une colonie (en Argentine) dont les registres paroissiaux ne sont pas indexés, cela serait tout à fait possible, le seul problème est ce recensement de 1895.

Je suis désolée de ne pas avoir abouti, mais d'autres personnes de ce forum pourront peut-être vous apporter leur aide et trouver d'autres pistes de recherches.
Bonne chance pour la suite de vos recherches.

Je reste néanmoins à votre disposition pour toute question.

Bien cordialement.

Marie-Thérèse

Vastaa Viestiin

Palaa sivulle “Argentine”