Vastaa Viestiin

La grèle : plus de vin ni de millocq 1762.

dbassanobarat
female
Viestit: 1483
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Toute la production de vin et de "millocq" c'est à dire de maïs a été ravagée en Chalosse, le treize août à sept heures du soir le curé Delisle le note sur le registre à la fin de l'année 1762 à Saint-Aubin( Landes).
Liitteet
grèle1762.jpg

jerome4
male
Viestit: 6552
dbassanobarat kirjoitti:
15 Syyskuu 2017, 17:49
Toute la production de vin et de "millocq" c'est à dire de maïs a été ravagée en Chalosse, le treize août à sept heures du soir le curé Delisle le note sur le registre à la fin de l'année 1762 à Saint-Aubin( Landes).
Du maïs à cette époque?

Il doit s'agir plutôt du millet!  ;)

echizelle
echizelle
Viestit: 14707
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour Jérôme,

Le mais était cultivé en France en Bresse et dans le sud-ouest, dont fait partie la Chalosse,  à la fin du XVIIe  ;)
http://www.maisculturedurable.com/dossier_lhistoire_du_mais-55.html

Cordialement
Edith

dbassanobarat
female
Viestit: 1483
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour, je pense qu'il s'agit bien du maïs au 18ème siècle car si dans les Landes on a cultivé l'ancien millet pendant très longtemps et qu'il était à la base de l'alimentation sous forme de bouillies(milhas) il provoquait une maladie la "pelagre" car l'alimentation des paysans (surtout dans la Lande géographique:sable,étangs avec les pacages et les échasses !) était très pauvres en nutriments diversifiés. La Chalosse de ce point de vue est plus riche car on y a introduit dès la découverte de l'Amérique le maïs et sur les collines il y a des vignes réputées qui partent depuis le Moyen-âge par l'Adour et le port de Bayonne au Nord.
Le vocabulaire du maïs est incroyablement développé en Gascon car on a nommé cette nouvelle céréale d'après certaines caractéristiques précédant son implantation par chez nous:
1- le blé: Blad d'Espanha (blé d'Espagne).
2- Le mil ou le millet (milium en latin) ce qui donne: milh  et notre milhoc de l'abbé de Delisle.
3-  L'origine supposée: turguet (Turc) , ou Indoun (de l'Inde,Amérique)
4- aussi la texture: garnable du mot grain (avec une contrepètrie entre r et a fréquente en gascon) .
Bref, pour dire qu' en Gascogne (actuels départements des Landes, du Gers) le maïs était la céréale la plus commune deux siècles avant le maïs hybride de l'après guerre qui l'a répandu jusqu'au nord de la France et même peut-être au delà (?). On a dit que c'était saint-Vincent de Paul ( Landais de Chalosse)qui aurait amené le maïs en Bresse.
Bien à vous et cordialement
Dominique

jerome4
male
Viestit: 6552
D'accord, je ne savais pas que le maïs était cultivé dès cette époque dans le Sud-Ouest, mais comment le millet peut vouloir dire du maïs?
Le millet, c'est du millet! Non?

dbassanobarat
female
Viestit: 1483
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Je pense que quand la "nouvelle" plante est arrivée d'Amérique  (en même temps que la tomate, le chocolat, les haricots, la pomme de terre (à l'époque pas consommée par chez nous)) il a fallu l'appeler, alors soit on a repris les noms locaux américains"patates" par l'espagnol patatas, soit on a fait des métaphores "pommes de terre" qui est resté en français, soit "truffe de terre" ce qui a donné kartofel en allemand, kartochki en russe et" truffade" comme plat en Aubrac.
On a fait la même chose en Gascogne pour le maïs en le nommant "blé d'espagne' , ou garnable : le "grenu".
Mais surtout on l'a référé à la céréale à épi préexistante chez nous, comme si cela était une nouvelle variété et pas une autre espèce. On voit cela par ailleurs: le sarrasin est appelé le "blé noir" bien que ce ne soit pas du tout une céréale.
Le milhoc ou le milh (le h marque la "mouillure de la prononciation comme ci s'était avec deux ll et i) ressemblaient par leurs épis dressés au "maïs" ,dans d'autres endroits on n'a pas fait la comparaison car c'était le blé froment ou l'épautre qui était le plus courant et du coup on ne voyait que la différence entre les plantes millet et maïs (nom local américain) et pas la ressemblance comme par chez nous ou le millet était la base de l'alimentation de temps immémoriaux.
Bien à vous,
Dominique

psaliou
psaliou
Viestit: 11630
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
A la première mise en culture en Bresse, le maïs aurait été appelé "turquis". Je n'ai pas vérifié mais il serait toujours appelé ainsi en patois bressan.
Kenavo,
Pierre

Vastaa Viestiin

Palaa sivulle “Catastrophes et calamités”