Vastaa Viestiin

Curieuses armoiries dans chapelle à décrypter

bdanquigny
male
Viestit: 8
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour,
Je fais des recherches sur la chapelle Notre-Dame de Lorette située à Saint-Epain (37).
L'origine de cette chapelle est inconnue. Il semble qu'elle existait au 16e siècle mais son décor actuel a peut-être été rapporté d'un autre lieu, plus tardivement voire au 19e.
Bien que je cherche depuis plusieurs mois et que j'ai interrogé des spécialistes, personne n'a pu décrypter le blason qui y figure et qui expliquera sans doute bien des choses.
Il y a d'abord un grand blason avec deux anges pour portant et dans l'écu deux hermines.
Dessous, une frise avec un petit blason avec un croissant montant.
Cette frise se retrouve à d'autres endroits de la chapelle.
Je subodore qu'il pourrait venir de l'abbaye Notre Dame de Noyers, distante de 15 km, dont la maison de l'Abbé, construite par François de Mauny (blason: d'argent à croissant de gueules) a été démolie en 1750. On trouve deux blasons identiques à celui de la chapelle dans un vieux bâtiment de la même époque. De plus l'abbatiale a été déconstruite en 1836 et vendue en carrière de pierres.
Hypothèse: François de Mauny a été, en même temps qu'Abbé de Noyers, évêque de Tréguier et de Saint-Brieuc. Aurait-il créé un certain temps un blason avec deux hermines pour témoigner de ses deux épiscopats?
Mais peut-être l'origine est tout autre mais comment expliquer des hermines dans un blason en Touraine ?
La photo jointe est ancienne car le blason est moins lisible aujourd'hui.
Un grand merci si quelqu'un pouvait me donner l'explication de ces armoiries ou un début de piste
Bernard Danquigny
ensemble 5Fi 007358 arsicaud 16 05 1928 jpeg.jpg

gcoulon3
female
Viestit: 22
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour Monsieur,
Votre question a éveillé ma curiosité.
Connaissez-vous l'église de Saint-Epain? Une des stalles est ornée d'un blason qui ressemble étrangement à celui de la chapelle, sauf qu'il est soutenu par des dragons ailés et non par des anges.
Ces stalles sont supposées venir de La Roche-Tranchelion (Avon-les-Roches). Superbe collégiale, chargée d'histoire, démantelée (je ne sais plus à quelle époque). Des éléments ont été dispersés ici et là.
Maintenant encore, malgré le peu qu'il en reste, ces murs dégagent une incroyable émotion.
Les croissants évoquent bien sûr un retour de croisades. Quant aux fleurs-de-lys, pourquoi pas? Les rois de France sont passés par là, Jeanne d'Arc aussi....
Au plaisir de vous lire.
Gisèle Coulon

gcoulon3
female
Viestit: 22
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
P.S. Pardon, vous avez dit "hermines" et non "fleurs de lys". La réflexion reste la même. Tellement de personnages importants sont passés par là. Anne de Bretagne, peut-être?
Les origines de la chapelle remonteraient au 12ème siècle.
Vous trouverez sur Saint-Epain ou Sainte-Maure des associations qui font des recherches sérieuses sur le patrimoine local.

bdanquigny
male
Viestit: 8
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour,
Merci de votre réponse.
Je connais la miséricorde que vous évoquez, mais le blason est quand même très différent. S'il y a des croissants montants, ils sont au nombre de trois, il y a aussi des losanges dans cet écu.
J'ai une hypothèse étayée pour le seul écusson à croissant montant, mais celui tenu par deux anges, timbré de deux hermines reste une énigme.
Il y a beaucoup de légendes au sujet de cette chapelle et c'est justement ce que j'essaie de démêler.
Rien n'étaye une origine du 12e et il est plus vraisemblable qu'elle soit du 15e ou 16e, date retenue par les MH pour son inscription. Son dernier aménagement est probablement du 19e.
Je connais bien les associations que vous évoquez, celle qui anime la vallée de Courtineau et les Amis du Patrimoine de Sainte-Maure
dont je fais parti. Je connais aussi le petit fascicule sur la chapelle de Jean-Paul Desaché, mais je ne partage pas ses points de vue, ainsi que j'ai eu l'occasion d'en discuter avec lui.
Mais je reste toujours preneur d'informations.
Cordialement
Bernard Danquigny
PS: Vous pourrez prendre connaissance de l'article que je suis entrain d'écrire dans le prochain bulletin des Amis du Patrimoine de Sainte-Maure.

gcoulon3
female
Viestit: 22
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour Monsieur,
Je ne suis pas spécialiste de la Touraine, étant originaire de Clisson (44). Par contre, la famille de mon mari vivait à Sainte-Maure. Nous avons un point commun. Comme vous le savez, Marie d'Avaugour de Bretagne, descendante de François d'Avaugour, bâtard du duc François II et seigneur de Clisson, avait épousé Hercule de Rohan, seigneur de Sainte-Maure.
Peut-être faut-il chercher du côté des ROHAN, l'origine de vos hermines???
Le bulletin dont vous parlez est-il en ligne? J'aimerais le lire mais je n'ai pas l'occasion d'aller à Sainte-Maure.

Bonnes recherches.
Gisèle Coulon.

n2genealogie
n2genealogie
Viestit: 12
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour monsieur,
je ne sais pas dans quel cadre vous faites des recherches sur cette chapelle et qui sont les personnes que vous avez contacter, mais il est certain que si le croissant reste un mystère pour le reste vous aurez du mal a avoir des informations réelles car il n'existe aucun témoignage ni document pour pouvoir donné une certification quelconque, on peut toujours émettre des hypothèses sachant que le château des Roches-Tranchelions fut démembré en partie après avoir été récupérer par les seigneurs de Montgorger, dont le château se trouve a Saint-Epain ( Château également en ruine de nos jours ), sachant que le dit château des roches fut un des quartiers général du roi Charles VII durant la guerre de cent ans et que Jeanne d'Arc, s'est arrêtée a la dite chapelle après avoir récupérer l'épée de Roland a Ste Catherine de Fierbois. le château des Roches fut acquis par alliance par la famille des Tranchelions, seigneurs de Palluau ( Limousin ) descendant du duc d'Anjou Foulque Nera, ceci pour vous dire également,que les hermines ne sont pas inconnus en Touraine, puisque vous les trouverez sur les armoiries de la ville du Grand-Pressigny et de Ste Maure de Touraine en autre, je ne vais pas vous faire toutes la généalogie des familles de la noblesse du moyen age que vous trouverez facilement, mais c'est Foulque Nera qui donna cette terre a la famille de Ste Maure ( Limousin ) allié a celle des de Pressigny qui par le suite fit alliance avec les familles de Craon et Rochefort descendant eux de la famille des Roches, tous ceux-ci descendant d'un écuyer du roi, prince de Bretagne

gcoulon3
female
Viestit: 22
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
A n2genealogie
Je rejoins plutôt M. Danquigny, qui est un spécialiste, sur l'idée de l'abbaye de Noyers.
Quant au croissant renversé, ce n'est pas un mystère puisque c'est le blason de la famille de MAUNY. Raison de plus pour penser à l'abbaye de Noyers.

bdanquigny
male
Viestit: 8
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour Monsieur,
Merci de votre retour.
C’est bien parce qu’il n’y a aucun document sur cette chapelle que j’essaye d’en percer le mystère.
J’ai avancé depuis mon message d’octobre dernier et ai terminé l’article pour le bulletin des Amis du Patrimoine de Sainte-Maure.
Je pense que les écussons de la porte et de la cheminée du logis sont ceux de la famille de Mauny et viennent de l’abbaye de Noyers.
Ces pièces ont dû être posées au moment de l’agrandissement de la chapelle entre 1880 et 1896.
J’ai pensé un moment que l’écusson à croissant montant de l’intérieur avait la même origine, mais en revisitant en détail la chapelle, j’ai constaté sur ce dernier un chef de sable, ce que n’a porté aucun de Mauny. Il a donc une autre origine que je n’ai pas déterminé pour le moment.
Quant au grand écusson tenu par deux anges, je cherche sur côté des Rohan et notamment de Louis IV de Rohan-Guémené (?-1527) marié en 1505 avec sa cousine Marie de Rohan (?- 1542),
ou Louis V de Rohan-Guémené (1513-1557) qui épousa en 1529 Marguerite de Laval (1523- ?). Cette dernière était la fille de Guy XVI, gouverneur et amiral de Bretagne et cousin éloigné d’Anne de Bretagne.
Je suis aussi en discussion avec un héraldiste breton qui s’étonne de ces meubles dans l’écu car il n’a jamais rencontré de blason portant seulement deux mouchetures d’hermine.
Le seul rapprochement que j’ai pu faire avec la collégiale des Roches-Tranchelion vient de la sculpture de Dieu le Père dans la chapelle qui ressemble au Dieu du tympan de la collégiale fondée en 1527. Serait-ce le même sculpteur ?
Le passage de Jeanne d’Arc dans cette chapelle ressort plus de la légende que de la réalité. Aucun document ne l’atteste et le parcours de Jeanne entre Sainte-Catherine et Chinon est sujet à débat. De plus la chapelle me parait dater plutôt du début du 16e, donc postérieurement à Jeanne. Enfin si Jeanne fit bien chercher une épée à Sainte Catherine, elle ne dit jamais que c’était celle de Charles-Martel (et non Rolland) et selon plusieurs historiens, cette épée a une autre origine.
Je lirai avec intérêt vos commentaires.
Cordialement
PS Pour informations et au cas où cela vous intéresserait, j’ai mis en page un ancien manuscrit de Mathurin Martin-Tiffeneau sur Ste Maure et l’ai édité pour en faire un livre de plus de 600 pages intitulé « Sainte-Maure de Touraine, des origines à 1900 » (ISBN 978-2-7466-9698-3)

Vastaa Viestiin

Palaa sivulle “Indre et Loire (37)”