Vastaa Viestiin

comment les esclaves choisissaient leurs noms

janelatourmente
female
Viestit: 11
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour,

Je me pose une question et je viens vers vous qui pourrez peut être me donner une réponse.
Mon aïeule esclave née en 1803 de père inconnu se prénommait Dorothée . A son affranchissement ainsi que celui de ses enfants déjà nés elle prit le nom de HEBERT et ce nom est celui de toute ma famille.
Donc ,c'est très troublant ses enfants nés de père inconnu ont fondé la lignée. Je précise que la maman de dorothée elle avait un nom MAZEAU qu'elle n'a pas donné à sa fille.
D'où ma question : a t elle choisi ce nom car elle le tenait de son père sans qu'il l'ait reconnue ou du père de ses enfants ou au hasard ?

Cordialement

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Viestit: 23487
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour,

Il me semble avoir lu que le patronyme était celui de la personne qui avait été "propriétaire" de l'esclave.

Ecrire cette phrase me donne des frissons ! :(

Avez vous un acte qui témoigne de cet affranchissement et donnerait le nom du "propriétaire" ?

Cordialement

Brigitte
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"


janelatourmente
female
Viestit: 11
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre.

Effectivement , j'ai retrouvé sur ANOM l'acte d'affranchissement de mon aïeule le 09/03/1848 ainsi que de ses enfants, on a mentionné un métier couturière comme beaucoup, et le nom de son " propriétaire" était APPEL Benjamin .
Donc le mystère reste entier , point d'HEBERT à l'horizon.

une chose m'interpelle , c'est que mon grand père paternel a donné à mon père comme deuxième prénom Benjamin alors que dans notre ascendance point de Benjamin côté paternel comme maternel ????

A creuser !!

Merci encore.
Cordialement
Françoise

fvielfau
fvielfau
Viestit: 9498
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
bricor kirjoitti:
20 Marraskuu 2018, 16:57
Il me semble avoir lu que le patronyme était celui de la personne qui avait été "propriétaire" de l'esclave.
Ecrire cette phrase me donne des frissons ! :(
à propos de propriétaires d'esclaves, ça me rappelle une bien bonne... ;)

une de mes aïeules esclaves à l'Ile Bourbon, n'avait pas de nom, elle s'appelait Marine
elle est affranchie en 1768
10 ans plus tard, elle a racheté ses parents Gilbert et Antonique (qui n'avaient pas de noms) et les affranchit :P

en 1799, Marine épousera un officier d'infanterie FERRIERE, légitimant 8 enfants dont 3 filles qui épouseront des notables 8-)

F.

--------------
N° 19 Marine esclave de Denis Descottes
Du 22 aout 1768
Vu au conseil la requête à lui présenté par Denis Descottes habitant du quartier de Saint Denis tendant à ce qu'il plut au conseil d'homologuer l'acte de manumission (affranchissement) par lui faite devant Maitre Duval notaire au quartier de Saint Denis en présence de témoins aujourd'hui en faveur de la nommée Marine son esclave d'environ vingt ans.
….
--------------------------------

-----------------------------------
N° 167 et 168
Gilbert et Antonique esclaves de Marine
….
Ayant été requis par la nommé e Marine affranchie depuis plusieurs années du sieur Ferrière d'accorder la liberté des nommés Gilbert et Antonique ses père et mère, qu'elle a acquis de son épargne de la dame Panon la Marre à laquelle elle désire comme un bonne fille un état tranquille et assuré…..
…..
Le 30 avril 1778



François
Liitteet
affranchissement Marine.JPG
affranchissement Gilbert-Antonique (1).JPG
affranchissement Gilbert-Antonique (2).JPG
affranchissement Gilbert-Antonique (3).JPG
affranchissement Gilbert-Antonique (4).JPG

pelisson
pelisson
Viestit: 2229
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour,
Un reportage télé suivait l'ex joueur de foot Lilian Thuram dans la quête de ses origines aux Antilles. Les archives ont parlé, son nom Thruram était un anagramme de celui de son maître et propriétaire, nommé Mathurin.
Comme le joueur, j'ai trouvé ça émouvant et à la fois terrible car on avait attribué un nouveau nom à un homme qui en possédait déjà un...
Pelisson

mosheas
mosheas
Viestit: 270
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
@janelatourmente:

Bonsoir,

Je me permet d'intervenir car je trouve que le nom de Benjamin APPEL fait plutôt nom d'esclave (enfin, c'est l'impression que j'ai). Dans ce cas, il pourrait être intéressant pour vous de savoir (si c'est possible) si Benjamin est un parent ou non de votre ancêtre (un frère par exemple).

Je prendrai comme exemple le cas de mes arrière-arrière-arrière-grand-parents Edouard JAVARY (esclave affranchi de Béatrix EGON) et Marie Catiche LADERVAL (esclave affranchie de Marie Arginthe PHILIPPE). En fait, Edouard est le frère de Béatrix, et Marie Catiche, la sœur de Marie Arginthe (qui porte en fait le prénom de son père comme patronyme, ce qui ferait peut-être de ce Philippe mon ancêtre). À noter que les LADERVAL réunionnais sont les descendants d'Edouard et les ARGINTHE (dont une ancienne Miss Réunion) les descendants de Jules ARGINTHE, un fils de Marie Arginthe PHILIPPE. Donc, des noms différents peuvent cacher des liens de sang insoupçonnés.

Moshé

janelatourmente
female
Viestit: 11
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Merci Moshé ,

Effectivement j'ai vu sur d'autres documents que des affranchis achetaient leurs parents pour pouvoir les affranchir mais en ce qui concerne APPEL Benjamin ce Mr est né à Nantes en 1793 et est arrivé sur l'Ile en 1817 alors que mon ancêtre est née en 1803 sur l'Ile.

Donc je pense qu'il était bien un "vrai" propriétaire d'esclave !!!
Son épouse légitime est décédée en 1839 sans avoir eu d'enfant , les seuls reconnus par lui sont les deux qu'il a eu avec une femme inconnue en 1842 et 1846.

Je continue ma quête :)
Merci
Cordialement
Françoise

mosheas
mosheas
Viestit: 270
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonsoir,

Bon, ben, dommage... Bonne chance dans vos recherches...

Moshé

welt
welt
Viestit: 98
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour,
Je remonte un peu ce post car il est possible que ce soit finalement l'officier d'état civil qui ait choisi le nom de votre ancêtre.
De mon côté aussi, j'ai cherché d'où pouvait venir le nom d'un de mes ancêtres affranchis en 1834 et en consultant les autres actes d'affranchissement de cette même année pour cette même commune, j'ai remarqué que les noms suivaient l'ordre alphabétique.
Ca vaut le coup de regarder les noms attribués aux esclaves au cours de l'année de l'affranchissement de Dorothée.
Ce nom de Hébert n'est pas anodin, c'était un personnage très connu pendant la révolution et très provocateur surtout. Son influence a pu traverser le XIXe siècle.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques-R ... C3%A9bert

welt
welt
Viestit: 98
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
janelatourmente kirjoitti:
22 Marraskuu 2018, 18:24

Son épouse légitime est décédée en 1839 sans avoir eu d'enfant , les seuls reconnus par lui sont les deux qu'il a eu avec une femme inconnue en 1842 et 1846.

Je continue ma quête :)
Merci
Cordialement
Françoise
La mère de ces deux enfants s'appelle Marie Félicie Lallemand.

welt
welt
Viestit: 98
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Je voulais aussi préciser que sur les actes d'affranchissement que j'ai consultés pour la Réunion, je n'ai pas vu beaucoup, en fait pas du tout même, d'esclaves porter le nom de leur propriétaire, sauf peut-être quand ils étaient liés : mère qui affranchit ses enfants, j'en ai qqunes dans mon arbre.

Ca existe peut-être, mais il faudrait un spécialiste :)

janelatourmente
female
Viestit: 11
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Merci beaucoup d'avoir écrit , en effet j'ai vu moi aussi que les noms pouvaient être attribués par ordre alphabétique , ou selon la volonté de l'officier de l'état civil à partir de novembre 1848.
Dorothée et ses enfants eux ont été affranchis en mars 1848 alors tout reste possible.
Je me voyais bien descendante entre autre d'un de ces normands HEBERT arrivés sur l'île au 18 e siècle mais Dorothée gardera le mystère je suis déjà très contente d'avoir pu la retrouver.

Merci encore

ouagabambou
ouagabambou
Viestit: 17
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour,
Sur ce sujet, je vous invite à lire le catalogue de l'exposition " Les noms de la liberté. De l’esclave au citoyen.1664-1848" que vous trouverez facilement sur internet.
Olivier

ouagabambou
ouagabambou
Viestit: 17
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Pour Welt :
Un exemple où l'ex-esclave adopte le nom de son ex-maitre :
Emilien est devenu Emilien Nurbel lors de son affranchissement en 1848. Son ex-propriétaire s'appelait Daniel Lebrun, à Saint-Louis de la Réunion.
Il faut ajouter que Daniel Lebrun a été ensuite le témoin de mariage d'Emilien Nurbel en 1850 et que c'est chez lui qu'est mort Emilien Nurbel trois mois plus tard.
Et.... la veuve d'Emilien Nurbel (issue d'une autre plantation) a reçu le prix Montyon, prix de vertu decerné par l'Académie Française au motif que "elle n'a jamais voulu abandonner sa maitresse ruinée, lui a fermé les yeux et a recueilli son enfant" (Journal Officiel du 22 novembre 1890).
Étonnant, non ?

Vastaa Viestiin

Palaa sivulle “La Réunion”