Vastaa Viestiin

Aide à l'indexation des inventaires de Me Cléophas Péron (1562 à 1595)

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2860
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
jeanpaumelinon kirjoitti:
20 Maaliskuu 2020, 07:06
Bonjour JD et Christophe,

on dirait que le [132B-208] a disparu de la liste pourtant il est court et à défaut d'être lisible pour moi, je trouve l'écriture très jolie ! :D
Bonjour à tous,

Ok je m'en charge, merci Jean Paul pour ta vigilance.

Voici déjà ceux-ci :

[132B–222] Le samedi 25 juin 1588 – Inventaire après le décès de Abraham GUILLEMOT, maître imprimeur à Paris. A la requête de honorable femme Marie CARRELIER (CARLIER), sa veuve demeurant sur les fossés entre les portes Saint-Jacques et Saint-Michel, paroisse Saint-Benoît, en son nom et comme ayant fait les obsèques de son mari. Assignation à comparaître donnée à Pierre DURANT et à Roberde VIDAME sa femme, mère et habile à hériter du défunt son fils. Et en la présence de honorable homme Rollet REZÉ, marchand libraire, bourgeois de Paris, demeurant rue Saint-Hilaire, proche le Collège de Reims, propriétaire de ladite maison. Les biens étant en une maison et lieu sis ès dits faubourgs, entre lesdites portes, en laquelle le défunt serait décédé.
Vue 228, cote 1 : 1586 – Contrat de mariage Abraham GUILLEMOT x Marie CARELIER. Appert Pierre DURANT et Roberde VIDAME, sa femme ; et Gillette ALEX, mère de la future.
Vue 229 : Daniel GUILLEMOT, frère du défunt.

[132B–230] Le jeudi 12 février 1588 – Inventaire après le décès de Marie DEBERMONT, décédée à la fin du mois d’août 1587. A la requête de son mari, honorable homme René BOURDIN, marchand de vins et bourgeois de Paris demeurant rue Frepault, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, en son nom et comme exécuteur du testament de la défunte, et encore comme tuteur de Jean BOURDIN l’aîné, Jean BOURDIN le jeune, Anne, Simon, René et Gaston BOURDIN, tous leurs enfants mineurs. Et en la présence de honorable homme Robert FERRENT (signe FERRAND), marchand maître épicier, bourgeois de Paris, demeurant à Saint-Marcel lès Paris, rue Mouffetard, cousin maternel et subrogé tuteur desdits mineurs.
Vue 241, cote 3 : 1581 – Partage Jean et René BOURDIN, père et fils.
Vue 245, cote 21 : 1584 – Jean BOURDIN et Jeanne SALLIN, sa femme, avoir promis garantir audit René BOURDIN deux arpents de terre au terroir de la Chapelle, au lieu-dit les Rosiers.
Vue 247, cote 30 : 1569 – Contrat de mariage René BOURDIN x Marie DEBERMONT. Appert Jean BOURDIN, père dudit René BOURDIN, et Jeanne SALLIN sa femme, donne la moitié par indivis d’une maison, cour, cave, jardin et lieu, sis rue du Temple, où est pour enseigne la grosse Bouteille.

A plus tard.

https://www.geneanet.org/archives/registres/view/318818
Inventaires de Cléophas Péron - AN ET-XCI-132B (1588)

[...]
174 P
179 P

184 Ch
188 Ch
192 JD

208 Ch partie du 192
212 JD
214 JD
217 JD

222 Ch
230 Ch

250 Ch
256 Ch

258 JD
262 JD

265 Ch
268 Ch

(287 JD suite du 268)
292 JD
298 Ch
301 Ch

306 Ch
309 Ch

317 Ch
322 Ch

326 JD
337 JD
342 JD
348 Ch
351 Ch
355 JD


https://www.geneanet.org/archives/registres/view/44343
Inventaires de Cléophas Péron - AN ET-XCI-133 (1589)

1 JD
7 Ch
12 Ch
33
38
52
56
58
63
74
90
97
105

Christophe.
Viimeksi muokannut cdemaz, 22 Maaliskuu 2020, 09:36. Yhteensä muokattu 7 kertaa.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Viestit: 6466
jeanpaumelinon kirjoitti:
20 Maaliskuu 2020, 07:06
on dirait que le [132B-208] a disparu de la liste pourtant il est court et à défaut d'être lisible pour moi, je trouve l'écriture très jolie ! :D
Le 208 était une partie du 192, je l'ai donc éliminé de la liste.

Bonne journée.
JD

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Viestit: 5365
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Autant pour moi !

En fait en essayant de le lire, je constate que la première page qui est bien une intitulation est le brouillon du folio 192 !!!
Cordialement
Jean Paul

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Viestit: 6466
De la part de Pascal :


[132B–174] 19 août 1588 - Inventaire après le décès de Nicolas MAIN, maître maçon à Paris, à la requête de Jeanne RUBANTEL, sa veuve, demeurant rue des Gravilliers, paroisse Saint-Nicolas, tant en son nom que comme exécutrice du testament dudit défunt son mari, et encore comme héritière mobilière de Frémy, Claude et Noël MAIN, frères et soeur, qui étaient enfants desdits défunts, ladite épouse décédée 15 jours après le trépas dudit défunt, et en la présence de Marguerite REMY, veuve de feu Antoine MAIN, père et mère d'icelui déunt, à laquelle REMY et à Jacques GAULTIER et Catherine MAIN sa femme, a été baillée assignation.

[132B–179] 2 août 1588 - Inventaire après le décès de Charles BIET, tonnelier, à la requête de Barbe DELAMOTTE, demeurant en les faubourgs de Paris, porte Saint-Denis, paroisse Saint-Laurent, en son nom et comme ayant administré les obsèques et funérailles dudit défunt son mari, et encore comme tutrice et curatrice créée et ordonnée par justice le jour d'hier à la personne et biens de Perrette BIET âgée de 14 mois ou environ, fille mineure dudit défunt et d'elle, et en la présence de Philippe BIET, chappelier, demeurant à Paris, rue de la Tannerie, en son nom et comme tuteur de Michel et Robert BIET, ses frères, enfants mineurs d'icelui défunt et de feue Louise GUIONNET jadis sa femme leur père et mère, et encore ledit Philippe BIET au nom et comme subrogé tutuer de ladite Perrette BIET mineure, et aussi en la présence de Louis GUIONNET, tonnelier, demeurant à Paris, rue neuve Saint-Laurent, paroisse Saint-Nicolas, au nom et comme subrogé tuteur desdits Michel et Robert BIET mineurs.

En espérant le revoir bientôt.
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Viestit: 6466
Et de la mienne :

[132B - 214] 1 juillet 1588 – Inventaire dressé après le décès de feu Pierre FONTAINE, à la requête de sa veuve Nicole GIRARD, maître nattier à Paris, demeurant rue aux Ours, paroisse Saint-Nicolas, au nom et comme tutrice naturelle et ayant la charge, gouvernement et légitime administration de la personne et des biens de leur fils mineur Léger FONTAINE, âgé de 12 ans 3 mois ou environ.

[132B - 217] 4 juillet 1588 – Inventaire dressé après le décès, survenu le 1er juillet 1588, de défunte Jeanne SIMON, veuve de défunt Jacques ROBERT, peintre à Paris , à la requête d’honorable homme Nicolas LECLERC, maître maçon tailleur de pierre à Paris, demeurant rue Frepault (Phélippeaux), paroisse St-Nicolas, à la Houe, au nom et comme exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté de la défunte, et en la présence d’honorable homme Leuffroy MARIN, marchand demeurant rue Planche-Mibray, paroisse Saint-Gervais, au nom et comme tuteur et curateur de Jacques ROBERT, enfant mineur de défunt Jean ROBERT, maître peintre à Paris, et de sa veuve Marie MARIN, à présent femme dudit LECLERC, lesdits mineurs habiles à être héritiers de ladite défunte leur aïeule.

À bientôt.
JD

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2860
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Et voici les miens :

[132B–250] Le jeudi 17 mai 1588 – Inventaire après le décès de Claude DESMAISONS. A la requête de son mari, Mathurin de BOUVELLES, maître savetier à Paris, demeurant rue Beaubourg paroisse Saint-Nicolas, tant en son nom que comme tuteur naturel de Jean de BOUVELLES, âgé de 14 à 15 ans ou environ, et Roch de BOUVELLES, âgé de 13 à 14 ans ou environ, leurs enfants mineurs. Et aussi comme ayant fait les obsèques et funérailles de sa femme. Et en la présence de noble homme maître Jean GASTEAU (signe GATEAU), avocat en parlement, cousin desdits mineurs demeurant rue Sainte-Croix. Les biens étant en une maison et lieu sis à Paris, rue Beaubourg, où pend pour enseigne la Pomme de Pin ( ?), où la défunte est décédée.
Vue 255, cote 1 : 1569 – Contrat de mariage Mathurin de BOUVELLES x Claude DESMAISONS.

[132B–256] Le lundi 16 mai 1588 – Inventaire après le décès de Catherine LAHUPPE. A la requête de son mari, Louis BOUDINEAU, maître salpêtrier à Paris, demeurant rue des Petits-Carreaux, autrement dit la Corderie, au lieu appelé la Cour de Miracle, tant en son nom que comme exécuteur du testament de la défunte. Les biens étant en un bas où icelui BOUDINEAU est demeurant étant des appartenances d’une maison et lieu sis en ladite cour de Miracle.

Lieu mystère : cour de Mirable, Mivache....
Est-ce la cour de Miracle ?


Bonne journée à tous.
Christophe.
Viimeksi muokannut cdemaz, 21 Maaliskuu 2020, 07:28. Yhteensä muokattu 2 kertaa.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Viestit: 6466
cdemaz kirjoitti:
20 Maaliskuu 2020, 14:57
Lieu mystère : cour de Mirable, Mivache....
Est-ce la cour de Miracle ?
Bonsoir Christophe ; ici :
Screenshot_2020-03-20 AN ET-XCI-132B 1588 - 1588 Paris (Paris, France) - Geneanet.png
je lis Mira?le, et le gribouillis sous la ligne pourrait bien être un c. Donc Miracle me paraît assez probable, même si la première occurrence en diffère bien. Hypothèse : avant Hugo, le terme n'était peut-être pas très répandu, et le scribe ne le connaissait guère.

Une pêche bien modeste :

[132B - 258] 16 juin 1588 – Inventaire dressé après le décès de feu Jean LE NOIR, faiseur de fours à pain, à la requête de sa veuve Marguerite GILLAIN, demeurant rue Saint-Denis, au pressoir Sainte-Catherine, paroisse Saint-Sauveur.

[132B - 262] 8 janvier 1588 – Inventaire dressé après le décès de défunte Jeanne DISEULX, à la requête de son veuf Catherin GRIZE, marchand boulanger demeurant ès faubourgs de Paris, porte Saint-Denis, paroisse Saint-Laurent, en une maison où est pour enseigne la Bouteille, en son nom et comme tuteur naturel et et ayant la charge, gouvernement et légitime administration de la personne et des biens de leur fille mineure Marie GRIZE, âgée de 3 ans ou environ.
JD

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2860
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
jdp1 kirjoitti:
20 Maaliskuu 2020, 17:07
cdemaz kirjoitti:
20 Maaliskuu 2020, 14:57
Lieu mystère : cour de Mirable, Mivache....
Est-ce la cour de Miracle ?
Bonsoir Christophe ; ici :
Screenshot_2020-03-20 AN ET-XCI-132B 1588 - 1588 Paris (Paris, France) - Geneanet.png
je lis Mira?le, et le gribouillis sous la ligne pourrait bien être un c. Donc Miracle me paraît assez probable, même si la première occurrence en diffère bien. Hypothèse : avant Hugo, le terme n'était peut-être pas très répandu, et le scribe ne le connaissait guère.
Je confirme Miracle :
https://books.google.fr/books?id=90tSPbTuBVMC&pg=PA527&lpg=PA527&dq=rue+des+petits+carreaux+corderie&source=bl&ots=qtZWvBKxMD&sig=ACfU3U2mRjegFY1mU61qdLEQiFWsPFxAOQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiCu-Ln9aroAhUWBGMBHX_4DD0Q6AEwBHoECA0QAQ#v=onepage&q=rue%20des%20petits%20carreaux%20corderie&f=false
... même si ce n'est pas ce qui est écrit sur la première occurrence.

Christophe.

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2860
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Re bonjour, :)

en voici deux :

[132B–265] Le vendredi 8 janvier 1588 – Inventaire après le décès de Denis RENOU, porteur de bled. A la requête de Jeanne BOUDART, sa veuve, et auparavant de Guillaume BOUDON, ladite veuve demeurant hors la porte Saint-Denis, en son nom. Les biens étant en la chambre et lieu où elle est demeurant, sis hors ladite porte Saint-Denis, où est pour enseigne la Bouteille.
Vue 266 : Jacques BUISSON, héritier dudit défunt RENOU.

[132B–268] Le jeudi 28 avril 1588 – Inventaire après le décès de Jeanne MASSON, décédé le lundi 25 avril 1588. A la requête de son mari, honorable homme Clément MARTEL, maître tissutier rubanier, bourgeois de Paris, demeurant rue des Fontaines, paroisse Saint-Nicolas, et de Nicolas MASSON, maçon à Paris demeurant en ladite rue des Fontaines, susdite paroisse Saint-Nicolas, en leurs noms. Ledit MASSON habile à se dire, porter et nommer seul héritier de la défunte sa sœur, et encore lesdits MARTEL et MASSON, comme exécuteur du testament de la défunte. Les biens étant en une maison et ses appartenances sise en ladite rue des Fontaines, où pend pour enseigne la Croix de Fer, où ils étaient demeurant et où elle est décédée.

Ce dernier pour la collection des "patronymes qui collent au métier" (ou vice versa).

A plus tard.
Christophe.

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2860
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Re re,

et hop :

[132B–298] Le samedi 5 mars 1588 – Inventaire après le décès de Marie HOUSELOT, décédée dès 3 mois et demi sont ou environ. A la requête de son mari, Jean PARIS, cuisinier demeurant à Paris rue au Maire, paroisse Saint-Nicolas, en son nom et comme ayant fait les obsèques de la défunte. Et en la présence de Guy DAVET, au nom et comme tuteur de Catherine et Louis DAVET, enfants mineurs de lui et de défunte Catherine HOUZELOT, sa femme qui était sœur de ladite Marie HOUZELOT. Lesdits mineurs habiles à être héritiers par représentation avec Nicolas HOUZELOT leur oncle, demeurant au pays d’Auvergne de la défunte Marie HOUZELOT. Les biens étant en une chambre au deuxième étage où ledit PARIS est demeurant, des appartenances d’une maison sise en ladite rue au Maire, faisant l’un des coins de la rue Frépillon.

[132B–301] Le vendredi 11 mars 1588 – Inventaire après les décès de Merry CRESSY, maître maçon et de Jeanne ALEX (ALAIX), sa femme, qui seraient décédés dès 6 mois sont ou environ. A la requête de honorable homme Robert PIERRE, maître maçon, bourgeois de Paris demeurant rue Grenéta, paroisse Saint-Laurent, au nom et comme tuteur et curateur de Marguerite et Jacquette CRESSY, enfants mineurs des défunts décédés de maladie contagieuse, à cause de quoi et pour obvier au danger, n’aurait été aussitôt procédé à l’inventaire. Et en la présence de Noël CRESSY, aussi maître maçon à Paris, oncle paternel et subrogé tuteur desdits mineurs quant à la confection du présent inventaire, partage et actions que lesdits mineurs pourraient avoir à intenter contre ledit Robert (PIERRE), leur tuteur et oncle à cause de Philippe ALEX sa femme. Les biens étant en une chambre et lieux où iceux défunts étaient demeurant, et où ils seraient décédés, des appartenances d’une maison sise à Paris, rue des Gravilliers, où est pour enseigne la Chaise ( ?).

Toujours dans la même collection des métiers qui collent au patronyme.
Où l'on voit également que les maladies contagieuses ne sont pas nouvelles.
Pour une fois, soyez égoïstes, gardez ça pour vous, restez confinés. Mais portez vous bien.

@ +
Christophe.

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2860
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Re re re, :)

[132B–306] Le lundi 7 mars 1588 – Inventaire après le décès de Jean HEBERT, parcheminier à Paris, survenu le mardi 1er mars 1588. A la requête de Benoîte MARIE, sa veuve demeurant rue et paroisse Saint-Germain-l’Auxerrois, à l’enseigne de la Pie, en son nom comme ayant administré les obsèques du défunt. Et en la présence de Jean de BILLY, maître pâtissier oublier à Paris et de Nocole MAZURIER, veuve de Jean BRINET (BUVET ?), maître charcutier à Paris. Lesdits Nicole et Marguerite MAZURIER, sœurs et habiles à être seules héritières du défunt Jean HEBERT, leur cousin. Les biens étant en une chambre sur le derrière, des appartenances de la maison de la Pie, où le défunt serait décédé, et où demeure sa veuve.

[132B–309] Le lundi 7 mars 1588 – Inventaire après le décès de honorable homme Jean MAILLOT, sergent à verge et priseur vendeur de biens au Châtelet, Prévôté et Vicomté de Paris. A la requête de honorable femme Noëlle MICHEL, sa veuve demeurant rue de la Verrerie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, tant en son nom que comme tutrice de Antoine MAILLOT, âgé de 6 mois et demi ou environ. Et en la présence de Jean CHEFDEVILLE, maître tailleur d’habits à Paris, demeurant en ladite rue de la Verrerie, subrogé tuteur dudit mineur. Les biens étant en une chambre où le défunt est décédé, et garde robe joignant, des appartenances d’une maison et lieu sise à Paris, en ladite rue de la Verrerie, où pend pour enseigne l’Image Saint-Jean.

Bon appétit.
Christophe.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Viestit: 6466
cdemaz kirjoitti:
21 Maaliskuu 2020, 08:40
Pour une fois, soyez égoïstes, gardez ça pour vous, restez confinés. Mais portez vous bien.
Comme les anciens, Christophe, obvions au danger :(

Pas d'épidémie, ici, apparemment :

[132B - 292] 14 avril 1588 – Inventaire dressé après le décès de défunt Nicolas COTTERET, maître tissutier rubanier à Paris, à la requête d’Ambroise BOURICART / BOULYQUERT, aussi maître tissutier rubanier à Paris, demeurant rue des Gravilliers, paroisse Saint-Nicolas, au nom et comme tuteur élu par justice à la personne et aux biens de Catherine COTTERET, fille du défunt et de Jacqueline DANE (?) jadis sa femme, et à présent fiancée dudit BOURICART, et aussi à la requête et présence de ladite Jacqueline DANE, en son nom, et en la présence de Richard COTTERET, maître savetier à Paris, oncle et subrogé tuteur d’icelle mineure.
Les biens étant en une maison assise rue aux Ours.

[132B - 326] 1 février 1588 – Inventaire dressé après le décès, survenu le 25 décembre 1587, de défunte Jeanne DUCHESNE, à la requête de son veuf honorable homme Martin PRIEUR, marchand maître tireur d’or et d’argent bourgeois de Paris, demeurant rue Saint-Denis, paroisse Saint-Sauveur, en son nom et comme tuteur créé par justice aux personnes et biens de leurs enfants mineurs Guillemette PRIEUR, Philippe PRIEUR, Guillaume PRIEUR, Gervais PRIEUR, Jeanne PRIEUR, Espery / Esprit PRIEUR et Martin PRIEUR, et en la présence d’honorable homme Nicolas DUCHESNE, marchand et bourgeois de Paris, demeurant en ladite rue, susdite paroisse, aïeul maternel et subrogé tuteur desdits mineurs.
(vue 334) contrat de mariage.

Cléophas sera sans doute terminé avant le confinement :|

À bientôt en tous cas.
JD

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2860
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Re re re re

pour ce soir :

[132B–317] Le mercredi 17 janvier 1588 – Inventaire après les décès de Pierre DESMOULINS, maître maçon à Paris et sa femme, laquelle serait décédée environ 8 jours depuis le jour de Toussaint dernier, après le décès de laquelle ledit défunt Pierre DESMOULINS n’aurait fait faire inventaire. A la requête de Hélène DESMOULINS, veuve de Jean PICHOT, maître balancier à Paris, tant en son nom que comme ayant fait les obsèques du défunt. Et en la présence de Barbe DESMOULINS, âgée de 22 ans ou environ et de Vallerane DESMOULINS, âgée de 18 ans ou environ, sœurs de ladite Hélène DESMOULINS. Lesdites Hélène, Barbe et Valleranne DESMOULINS, habiles à se dire, porter et nommer héritières avec Nicole DESMOULLINS, âgée de 10 ans ou environ, aussi leur sœur, dudit défunt Pierre DESMOULINS et de feue Catherine PETIT leur père et mère, auxquelles filles n’a encore été nommé ni élu de tuteur et curateur. Les biens étant en une chambre sise à Paris, rue Guérin Boisseau où lesdits biens ont été apportés depuis le décès dudit défunt, de la maison et lieu où icelui défunt était demeurant, sise sur les esg…. Portes du temple …aux biches, laquelle maison serait fondue depuis le décès d’icelui défunt.

[132B–322] Le 23 février 1588 – Inventaire après le décès de Françoise REGNAULT. En la présence de son mari, Nicolas GODE. Sans intitulation ni signature d’un notaire.

Nota : il reste tout de même 5 liasses de Cléophas à faire ! ;)

Merci JD ;)
A demain.
Christophe.
Viimeksi muokannut cdemaz, 30 Maaliskuu 2020, 15:22. Yhteensä muokattu 2 kertaa.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Viestit: 6466
cdemaz kirjoitti:
21 Maaliskuu 2020, 20:55
environ 8 jours depuis le … dernier,
depuis le jour de Toussaint dernier ; ce qui amènerait au 8 ou 9 novembre 1587.

Et en voici deux :

[132B - 337] 17 février 1588 – Inventaire dressé après le décès de feu Charles JOUGUET maître chandelier de suif à Paris, à la requête de sa veuve Jeanne DE VICTRY, demeurant Vieille rue du Temple, en la maison où est pour enseigne sur la porte le Bras-d’Or, tant en son nom que comme tutrice et curatrice créée et élue par justice aux personnes et biens de leurs enfants mineurs Charles JOUGUET, âgé de 8 ans et demi ou environ, Hélène JOUGUET, âgée de 7 ans, Nicolas JOUGUET, âgé de 5 ans, et Claude JOUGUET, âgée de d’un an ou environ, habiles à se dire et porter héritiers de ladite défunte, et en la présence de Nicolas CORDE, maître pâtissier oublier à Paris, demeurant rue des Prêcheurs, paroisse Saint-Eustache, au nom et comme subrogé tuteur desdits mineurs.

[132B - 342] 4 février 1588 – Inventaire dressé après le décès de feu Jean PICHAULT, maître balancier à Paris, à la requête de sa veuve Hélène DESMOULINS, demeurant rue Saint-Denis, en la maison où est pour enseigne les Trois-Corbillons, en son nom, à cause de leur communauté, et aussi à la requête et présence de Jean ASSELIN, vitrier demeurant à L...gny en Brie, et d’Antoine DESBOTZ / DEBOST, maçon tailleur de pierre à Paris, demeurant rue de la Mortellerie, paroisse Saint-Gervais, en leurs noms, habiles à être seuls héritiers dudit défunt leur cousin germain.
(vue 346) traité de mariage ; Pierre DESMOULINS, père d’icelle veuve.

Il me manque à chaque fois un lieu.
Moi aussi j'ai lu balancier.

Bonne nuit et à bientôt.
JD

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2860
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonne journée à chacun, :)

contribution dominicale :

[132B–348] Le mercredi 10 février 1588 – Inventaire après le décès de Huguette …. A la requête de son mari, Nicolas LE FAUST (signe LEFUST), maçon à Paris demeurant rue Saint-Sauveur au Sabot, tant en son nom que comme tuteur naturel et ayant la charge, gouvernement et légitime administration de la personne et biens de Louise LE FUST, âgée de 22 mois ou environ, leur fille mineure. Les biens étant en une chambre au premier étage où ladite défunte est décédée, des appartenances de ladite maison du Sabot.

[132B–351] Le mercredi 3 février 1588 – Inventaire après le décès de Jeanne RENELIN (RENNELIN). A la requête de son mari, Germain FREMYN (FREMIN), gagne-denier à Paris, demeurant rue du Temple, paroisse Saint-Nicolas, en son nom et comme ayant fait les obsèques de la défunte, et encore comme tuteur naturel de Nicolas FREMIN, âgé de 8 ans et demi ou environ, leur fils mineur. Les biens étant en une chambre haute au deuxième étage des appartenances d’une maison et lieu en ladite rue du Temple, où ledit FREMIN est demeurant et en laquelle chambre la défunte serait décédée, étant près et joignant la maison du Plat d’Etain.
Vue 354, cote 1 : 1578 – Contrat de mariage Germain FREMIN x RENNELIN.

Tiens, un gagne-denier qui signe !

A plus tard
Christophe.

Vastaa Viestiin

Palaa sivulle “Paléographie en français (lecture de textes anciens)”