Vastaa Viestiin

Aide à l'indexation des inventaires de Me Cléophas Péron (1562 à 1595)

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Viestit: 6427
http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=44346
Inventaires de Cléophas Péron - AN ET-XCI-138 (1587-1595)

...
145 Ch
147 Ch

168 JD
171 JD
177 JD

180 JD
184 JD

187 Ch
190 Ch

214 JD
222 idem 214
224 JD
231 Ch
239 Ch

245 Ch
275 Ch 275 flou ; à refaire svp
277 Ch
283 Ch

288 Ch
290 Ch
292 Ch


Encore deux petites choses :

[138 - 171] 24 mai 1595 – Inventaire dressé après le décès de feu Thomas DELABARRE / LE BARRE, marchand faiseur de no..., à la requête de sa veuve Catherine GAUMONT, demeurant rue Neuve Saint-Laurent, paroisse Saint-Nicolas, en son nom à cause de leur communauté, et comme ayant fait ses obsèques et funérailles, et pour satisfaire à la coutume ; les héritiers du défunt ne sont pas à Paris.

[138 - 177] 10 juillet 1595 – Inventaire de ses biens, dressé à la requête d’Étienne LEFEBVRE, maître bourrelier à Paris, y demeurant rue et près la porte Saint-Martin, paroisse Saint-Laurent, en une maison où est pour enseigne la Coche-d’Or (?), en son nom et pour la conservation de ses biens et droits.

... et deux petits trous :(

Bonne soirée et à demain.
JD

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2828
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour à tous, ;)

JD, pour ton 168, en première lecture je vois « CHPEY » à moins que ce soit un P ancien, ou une abréviation PAR/PER, ou encore un V barré. Mais tout cela n’est pas convainquant. Et si c’était CHEREY, avec un ER assez mal tracé ? Mais le tilde semble indiquer une contraction. Bref je suis également sec.
Et pour le 177 : Coche d'or ? Le clerc aurait commencé par C puis se serait repris en quoche, donnant cquoche.

Voici mes analyses :

[138–145] Le lundi 26 juin 1595 – Inventaire après le décès de Julienne DELALANDE, survenu dès 6 semaines sont ou environ. A la requête de son mari, Jean ANFRYE (ou AUFRYE), maître teinturier à Paris, y demeurant rue Innocents, paroisse Saint-Laurent, au nom et comme exécuteur du testament de la défunte, et aussi en son nom.

[138–147] Le mardi 22 août 1595 – Inventaire après le décès de Marie MARCHANT. A la requête de son mari, honorable homme Jean CLEMENT, marchand bourgeois de Paris, demeurant rue au Maire, près de l’église et paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, tant en son nom que comme exécuteur avec honorable homme Jean MARCHANT, juré du Roi en l’œuvre et office de charpenterie, bourgeois de Paris, son beau-frère, du testament de la défunte auparavant veuve de Jean DUPUIS, aussi marchand bourgeois de Paris. Et aussi à la requête et présence dudit Jean MARCHANT au nom et comme tuteur de Jean et Claude DUPUYS, frères enfants mineurs desdits défunts Jean DUPUIS et Marie MARCHANT. Et aussi en la présence de honorable homme Jean AMAURY le jeune, marchand bourgeois de Paris, demeurant rue Michel-le-Comte, en ladite paroisse, cousin et subrogé tuteur desdits mineurs, habiles à hériter de la défunte leur mère. Les biens étant en une maison et lieux sise en ladite rue au Maire, où est pour enseigne la Rose, et où est demeurant ledit CLEMENT, et en laquelle la défunte serait décédée.
(vue 162) cote 1 : 1582 – Inventaire après le décès de Jean DUPUIS, à la requête de ladite Marie MARCHAND sa veuve, en son nom et comme tutrice de Jeanne, Jean, Etienne, … et Claude DUPUIS, leurs enfants mineurs.
(vue 162) cote 2 : 1584 – Contrat de mariage Jean CLEMENT x Marie MARCHANT.
(vue 162) cote 3 : 1569 – Contrat de mariage Jean DUPUYS x Marie MARCHANT.
(vue 163) cote 5 : 1586 – Partage à la requête dudit Jean MARCHANT, de Jean CLEMENT, marchand de vins, bourgeois de Paris, à cause de Marie MARCHANT sa femme d’une part, et Jean AMAULRY, marchand et bourgeois de Paris, au nom et comme tuteur des enfants mineurs de lui et de Catherine MARCHANT jadis sa femme, de la maison et héritage provenant du décès de défunts Jacques MARCHANT et Jeanne TRICOT, jadis sa femme.

Passez un agréable dimanche.
Christophe.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Viestit: 6427
Même analyse que toi, Christophe.
Si la défunte s'appelait vraiment CHPEY, tant pis, le nom est perdu définitivement... :)

[138 – 180] 29 juin 1595 – Inventaire dressé après le décès, survenu le 25 juin 1595, de défunte Marie SEIGNEUR, à la requête de son veuf Antoine GACHON, maître passementier boutonnier à Paris, demeurant rue des Gravilliers, paroisse Saint-Nicolas, en son nom, pour la conservation de ses droits, pour satisfaire à la coutume, et comme ayant fait les obsèques et funérailles de la défunte, et en la présence de Guillaume LE PREULX, laboureur demeurant à Popincourt, en son nom à cause de Jeanne SEIGNEUR sa femme, sœur de ladite défunte, et d’André BEAUFILZ, laboureur demeurant à la Folie-Regnault, au nom et comme tuteur d’Isabelle BEAUFILZ, fille de lui et de défunte Simone SEIGNEUR sa femme, aussi sœur de ladite défunte, lesdits Jeanne SEIGNEUR et Isabelle BEAUFILZ habiles à être héritières chacune pour un quart de ladite défunte avec Jeanne SEIGNEUR et les enfants d’Arnoul SEIGNEUR, lesdits mineurs et enfants par représentation de leurs père et mère.

[138 - 184] 28 juin 1595 – Inventaire dressé après le décès, survenu 6 semaines environ auparavant, de défunte Marguerite CARLIER, à la requête de son veuf Adrien DEMAY / DESMOY, marchand boucher à Paris, y demeurant rue Montorgueil, en la maison où pend pour enseigne le Chef-Saint-Denis, en son nom et comme ayant fait les obsèques et funérailles de la défunte, en la présence d’honorable homme Noël CHERON, aussi maître boucher et bourgeois de Paris, demeurant rue Saint-Martin, Jeanne CARLIER, veuve de feu Claude GAUCOURT, marchand de vins à Paris, en leurs noms, ledit CHERON à cause de Jeanne CARLIER sa femme, et de Madeleine TARTARIN, veuve de feu Pierre CARLIER, en son vivant aussi marchand boucher à Paris, au nom et comme tutrice de leurs enfants mineurs, lesdites deux Jeanne CARLIER et mineurs habiles à être héritiers chacun pour un tiers, lesdits mineurs par représentation, de ladite défunte, sœur desdites Jeanne CARLIER et tante des mineurs.

RAS apparemment pour ces deux-ci. Bonne fin de soirée à tous.
JD

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2828
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bon début de semaine à tous, :)

voici ce que je vous propose :

[138–187] Le mardi 23 mai 1595 – Inventaire après le décès de Perrette NOISET (NOYSET), survenu 3 semaines sont ou environ. A la requête de son mari, Nicolas GARNIER (GARNYER), tailleur d’habits à Paris, demeurant rue Michel le Comte, paroisse Saint-Nicolas, en son nom et comme tuteur naturel de Pierre GARNIER, âgé de 3 ans et 2 mois ou environ, leur enfant mineur. Et en la présence de Pierre GARIOT, maître serrurier à Paris, son hôte. Les biens étant en une chambre haute au deuxième étage étant des appartenances d’une maison sise en ladite rue Michel le Comte, où est demeurant ledit GARIOT, et en laquelle chambre la défunte serait décédée.
(vue 189) cote 1 : 1587 – Contrat de mariage GARNYER x NOISET.

[138–190] Le jeudi 18 mai 1595 – Inventaire après le décès de honorable homme maître Jean EZAMBOURG, marchand et bourgeois de Paris. A la requête de honorable femme Marie LE ROY, sa veuve demeurant rue Saint-Martin, où est pour enseigne le Mulet chargé, paroisse Saint-Laurent, en son nom et comme exécutrice du testament du défunt. Et en la présence de Charlotte BLONDEAU, âgée de 26 ans et plus, fille de défunts Antoine BLONDEAU et Jeanne EZAMBOURG, qui était sœur du défunt EZAMBOURG, ladite fille, nièce et habile à se dire seule héritière dudit défunt son oncle.
(vue 203) cote 7 : 1570 – Contrat de mariage Jean EZAMBOURG x Marie LE ROY. Philippe LE ROY, stipulant pour Marie LE ROY sa fille. Défunte Marie de MANET sa mère. Josse et Nicolas LE ROY, frères de ladite Marie LE ROY.

Dans celui-ci, ce n’est pas parce que le nom n’est écrit qu’une fois, car au contraire il apparaît une vingtaine de fois dans l’acte ! Je pense qu'il s'agit d'un Q initial (voir « Quarente-six escuz sol » 7 lignes avant la fin vue 204).
QAINBOURG / QAUBOURG / QAMBOURG / QUANBOURG ?
_BOURG_intitulation.jpg
Je veux bien ton avis STP.
Merci JD

A plus tard
Christophe.
Viimeksi muokannut cdemaz, 27 Huhtikuu 2020, 13:30. Yhteensä muokattu 1 kertaa.

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2828
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Re,

[138–231] Le mardi 14 février 1595 – Inventaire après le décès survenu depuis un mois en ça, de Philippe PATENOSTRE, maître tonnelier à Paris, y demeurant rue aux Ours. A la requête de honorable homme Claude TAFFU, sergent à verge du Roi au Châtelet de Paris, au nom et comme exécuteur du testament du défunt. Et aussi à la requête et présence de Claude, Noël et Guillaume PATENOSTRE, frères et sœur dudit défunt, et habiles à être héritiers chacun pour un quart, avec Jeanne PATENOSTRE, leur sœur, femme dudit TAFFU. Lesdits Claude, Noël, Guillaume, et Jeanne PATENOSTRE, tous majeurs de 25 ans passés et demeurant en ladite rue aux Ours, en la maison où icelui défunt leur frère était demeurant et serait décédé.
(vue 236) cote 1 : 1541 – Licitation de la maison sise rue aux Ours, devant l’Annonciation de Notre-Dame, où pendait pour enseigne l’Homme Sauvage, à Jean PATENOSTRE, maître tonnelier à Paris, père dudit défunt Philippe PATENOSTRE et desdits PATENOSTRE ses frères et sœurs.
(vue 236) cote 3 : 1584 – Jeanne PATENOSTRE, âgée de 26 à 27 ans.

[138–239] Le jeudi 26 janvier 1595 – Inventaire après le décès de Pierre BONOEIL ( ?), laboureur demeurant à la Villette Saint-Lazare, lès Paris paroisse Saint-Laurent, en son nom pour la conservation de ses droits. A la requête de Robine LE FEBVRE, sa veuve. Les biens étant tant en une maison rue du Vertbois, qu’en une maison où elle est de présent demeurant, sise en ladite Villette et terroir dudit lieu.

Allez, je file
Christophe.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Viestit: 6427
cdemaz kirjoitti:
27 Huhtikuu 2020, 07:42
Je veux bien ton avis STP.
Bonjour Christophe.

Malgré la troublante similitude avec le q de quarante, je pense qu'il s'agit d'EZAMBOURG :
D'abord l'absence totale de nom avec un Q non suivi d'un U. Ensuite, le nom EZAMBOURG et ses variantes qu'on trouve par ci par là ; et enfin, l'acte de donation du couple en 1591 sur la SIV.

Mais il est clair que cette manière de former les Z est peu courante.

Pour le 239, je pense aussi qu'il s'agit de BONOEIL, avec le N est écrit comme une finale.
JD

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2828
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonsoir les amis,

ce soir il n'y en aura qu'un complet, la vue 275 est trop floue pour être correctement lue. A refaire SVP, ... quand les temps le permettront...

[138–245] Le samedi 25 février 1595 – Inventaire après le décès de honorable homme Pierre CRETEIL, marchand boucher, bourgeois de Paris. A la requête de honorable femme Marie de LA COURT, sa veuve demeurant rue Saint-Martin, paroisse Saint-Nicolas, tant en son nom que comme tutrice et curatrice de Marie, Pierre, Catherine, Hélène, Isaac et François CRETEIL, leurs enfants mineurs, et en la présence de honorable homme Constantin de LA COURT, écuyer, homme d’arme de la compagnie de monsieur de Treignes, demeurant au Plessis Chenet (91830), près Corbeil, oncle et subrogé tuteur desdits mineurs.
(vue 255) cote C : 1590 – « Preste à mon père pour faire enterrer mon oncle Jean de LA COURT » et reconnaissance de dette par Pierre de LA COURT l’aîné, 1592.
(vue 259) cote 1 : 1567 – Contrat de mariage Pierre CRETEIL x Marie de LA COURT. Appert sire Pierre de LA COURT et Hélène BOUGUIER sa femme, promettent 1200 livres en faveur dudit mariage.
(vue 264) cote 14 : 1578 – Partage contenant Pierre de LA COURT l’aîné et Hélène BOUGUIER d’une part et ledit Pierre CRETEIL leur gendre, comme ayant les droits acquis de Nicolas BOUGUIER, Nicolas PIGIS et Marguerite BOUGUIER sa femme, et maître Charles PELLETIER et Marie BOUGUIER sa femme, d’autre part, de vignes au terroir de Montreuil sur le bois de Vincennes.

[138–275] Le mardi 14 mars 1595 – Inventaire après le décès de Louis REVERDY (?). A la requête de Nicole …(BRIGAND ?), sa veuve demeurant rue Tire-Boudin, paroisse Saint-Sauveur. Les biens étant …

Merci Anthony, je lisais plutôt RAVERDY, mais tant tout les cas il faudra revérifier lorsque l'image sera refaite.

A demain
Christophe.
Viimeksi muokannut cdemaz, 28 Huhtikuu 2020, 18:59. Yhteensä muokattu 3 kertaa.

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2828
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour à tous, :)

quelques lectures :

[138–277] Le vendredi 24 février 1595 – Inventaire après le décès de Jeanne de VILLIERS, veuve de Jacques PASTE, laboureur demeurant à Aubervilliers. A la requête de honorable homme Thomas PREVOST, maître patenôtrier boutonnier en émail à Paris, y demeurant rue Saint-Denis, près la porte, paroisse Saint-Laurent, au nom et comme tuteur et curateur de Jean PASTE, âgé de 19 ans ou environ, fils des défunts. Et en la présence de Jean DAVID, laboureur demeurant audit Aubervilliers, cousin à cause de sa femme, et subrogé tuteur d’icelui mineur. Les biens étant en une maison et lieu sise à Paris, rue Guérin Boisseau, où est pour enseigne la Bouteille, où iceux biens et titres ont été mis et portés ci-devant pour les conserver et garder au moyen des troubles et guerres par Marguerite PASTE, sœur germaine dudit Jean PASTE mineur. En la présence de Nicolas LEBOUC et Pierre CHANEVIERE ainsi qu’a déclaré ladite Marguerite PASTE, demeurant en ladite maison de la Bouteille.
(vue 279) cote 3 : 1586 – Marguerite PASTE, femme de Nicolas TROUILLET.
(vue 282) cote 19 : 1584 – Tuition par laquelle appert ladite Jeanne de VILLIERS, alors veuve dudit Jacques PASTE, avoir été élue tutrice de Jean, Nicolas et Claude PASTÉ, leurs enfants mineurs, et Nicolas TROUILLET, élu curateur.

[138–283] Le mercredi 18 janvier 1595 – Inventaire après le décès survenu depuis 3 mois en ça ou environ, de Pierre VALLET, fils et héritier de défunts Marin VALLET et de Louise ALLIN, en leurs vivant demeurant à Saint-Denis en France. A la requête de vénérables et discrètes personnes maître Denis VALLET, prêtre curé de Thillet en France (Le Thillay, 95500), y demeurant, au nom et comme habile à être héritier du défunt son neveu. Et en la présence de Pierre ALLIN, marchand tanneur demeurant audit Saint-Denis en France. Les biens étant en la maison et … religion des Blanc-Manteaux à Paris, en une chambre et lieu appelée l’Enfermerye (sic).

A plus tard
Christophe.

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2828
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Re,

et pour finir cette liasse :

[138–288] Le lundi 23 janvier 1595 – Inventaire après le décès de Denis BOURET, laboureur demeurant à la Villette Saint-Lazare, près Paris. A la requête de Marguerite DUPUIS, sa veuve, y demeurant, tant en son nom que comme tutrice naturelle de Germain BOURET, âgé de 23 ans ou environ, et de Jean BOURET, âgé de 15 ans ou environ, leurs enfants mineurs. Et en la présence dudit Germain BOURET. Les biens étant en une maison sise à Paris, rue au Maire, où est demeurant un porteur de charbon, en laquelle maison ladite veuve se serait retirée par le moyen des troubles et guerres.

[138–290] Le mercredi (plutôt jeudi) 24 janvier 1595 – Inventaire après le décès de Jean VOCQUET, maître orfèvre à Paris. A la requête de Jeanne VASSE, sa veuve, et en la présence de Nicolas VOCQUET, maître orfèvre demeurant à Paris, rue Saint … paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie, son frère et habile à se dire et porter héritier du défunt. Les biens étant en une chambre au 3e étage d’une maison sise à Paris, rue Saint-Germain-l’Auxerrois, devant la Croix blanche.
(vue 291) cote 1 : 1584 – Contrat de mariage Jean VOCQUET x Jeanne VASSE. Gabriel VASSE, père de la future.

[138–292] Le samedi 7 janvier 1595 – Inventaire après le décès de Marie ROBERT, veuve de Jean LEROY, archer de monsieur le maréchal de Vielegarde, demeurante à Paris, rue des Gravilliers, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs. A la requête de vénérable et discrète personne maître Charles ASSELINE, prêtre habitué en l’église Saint-Nicolas-des-Champs à Paris, au nom et comme exécuteur avec maître Guillaume DUPUIS, procureur en parlement, du testament de la défunte. Les biens étant en une chambre haute des appartenances d’une maison sise en ladite rue des Gravilliers, où est demeurant ledit ASSELINE. En ladite chambre où elle était demeurant avec Jame ( ?) BELLEVILLE, marchand à Paris et Odette CHROSNYER (CHROSNIER) sa femme.
(vue 294) cote 1 : 1594 – Testament de la défunte.

Christophe.

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2828
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Qu'est-ce qu'on fait ?

on redémarre ce nouveau fil : https://www.geneanet.org/forum/viewtopic.php?t=663426
ou on poursuit ici les liasses 139 et 140 dans la continuité ?

C'est comme tu veux.
Christophe.

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Viestit: 5352
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour Christophe,

Si je peux avoir un avis, ce ne sera pas facile de choisir, d'autant que le lien que tu donnes correspond aux deux liasses de Cléophas Péron :lol:
Cordialement
Jean Paul

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Viestit: 6427
Cette fois ce sera vraiment fini :

[138 - 214] 30 mai 1595 – Inventaire de séparation de biens, dressé à la requête de Marie DUVAL, femme séparée quant aux biens de Simon DE BOURGES, tissutier rubanier à Paris, demeurant rue Saint-Martin, paroisse Saint-Nicolas, à l’Image-Saint-Nicolas.

[138 - 224] 24 avril 1595 – Inventaire dressé après le décès de feu honorable homme Jean MERLAN, maître charpentier, à la requête de sa veuve honorable femme Avoie SELLIER, demeurant rue au Maire, paroisse Saint-Nicolas, et de Me Jacques HERVÉ, prêtre habitué en l’église dudit Saint-Nicolas, au nom et comme exécuteurs du testament et ordonnance de dernière volonté dudit défunt, et encore ladite veuve en son nom, pour satisfaire à la coutume, et en la présence de Marguerite MERLAN, veuve de feu Jean DELAISTRE, maître des petites écoles, demeurant rue et paroisse Saint-Germain-l’Auxerrois, et de Louis DELAHAIE, marchand demeurant à Rouen, au nom et comme procureur de Jean BENCE, marchand demeurant en la paroisse Saint-Godard dudit Rouen et Nicole MERLAN sa femme, lesdites Nicole et Marguerite MERLAN, sœurs, cousines et habiles à se dire, porter et nommer héritières chacune pour moitié d’icelui défunt leur cousin germain.

Mais nous ne quittons pas tout à fait Cléophas : Anthony nous propose la 135, ou plutôt la 139 :D
JD

alachaud
alachaud
Modérateur bénévole
Viestit: 5226
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour à tous,

Je vous admire les gars, bravo! ;)
cdemaz kirjoitti:
27 Huhtikuu 2020, 20:34
[138–275] Le mardi 14 mars 1595 – Inventaire après le décès de Louis R…ERDY. A la requête de Nicole …(BRIGAND ?), sa veuve demeurant rue Tire-Boudin, paroisse Saint-Sauveur. Les biens étant …
Je lis ici REVERDY.

Bonne après-midi, portez-vous bien!

Anthony
Modérateur des forums Paléographie, Allemand, Latin et Autres Traductions

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2828
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
alachaud kirjoitti:
28 Huhtikuu 2020, 15:17
Je vous admire les gars, bravo! ;)

Je lis ici REVERDY.

Anthony
Merci Anthony, mais qu'admires-tu exactement ? Nos 26 pages de Péron, notre constance, notre merveilleuse maîtrise de l'art de la paléographie, ma modestie, ... :lol:

Christophe.

cdemaz
cdemaz
Viestit: 2828
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Rebonjour Nelly,

voici celui qui était passé à côté :

[135–458] Le samedi 16 février 1591 – Inventaire après le décès de Jeanne BARRE. A la requête de son mari, François AURAN (signe ORRANT), maître tailleur d’habits à Paris demeurant rue de la Grande-Truanderie, paroisse Saint-Eustache, en son nom et comme ayant fait les obsèques de la défunte, et en la présence de Guillaume MOREAU, maître vinaigrier, bourgeois de Paris demeurant rue de la Salle au Comte, et de Oudette BARRE sa femme, ladite Oudette habile à être héritière avec les enfants de feus (?) Etienne BARRE, et de Florentin BARRE, ses frère et sœur. Les biens étant en une chambre des appartenances d’une maison sise rue de la Grande-Truanderie, où la défunte serait décédée.

Belle et bonne journée à tous.
Christophe.

Vastaa Viestiin

Palaa sivulle “Paléographie en français (lecture de textes anciens)”