Vastaa Viestiin

attribution d'un patronyme à un enfant de père et mère inconnus entre 1777 et 1806

cougenv
female
Viestit: 3
Sukupuu: Graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Merci de vos réponses !

En fouillant un peu plus, j'ai découvert qu'Annet, sans nom sur son acte de baptême en 1777, s'est marié en 1801 sous le nom de ANDRIEU LAGARDELLE, a déclaré son premier enfant sous le nom d'ANDRIEUX en 1802, la seconde sous le nom de LAGARDELLE en 1805 et les suivants, de 1806 à 1814 sous le nom de COUDRE !
Les deux premiers étant morts en bas âge, ils n'ont pas eu à transmettre leurs noms.

Dans le village de naissance vit à la même époque une famille COUDRE LAGARDELLE, issue du notaire Pierre COUDRE dont certains ne portent que le nom de COUDRE. Massivement féminine, le nom de COUDRE a été peu transmis.

Une famille ANDRIEU dans le même 'tout petit) village; des liens semblent unir Annet aux ANDRIEU : parrain de baptême d'un enfant, puis mariage d'un fils avec une fille ANDRIEU.

On peut imaginer que l'enfant non reconnu ait été élevé par la famille ANDRIEU, qu'il en porte le nom à son mariage, accolé à la moitié du nom de son père biologique, et qu'il ait ensuite pris le nom de ce père dont la paternité devait être notoire ?



Mon quadriaseuil a été baptisé en 1777 en Corrèze sans mention de son prénom.
L'acte de baptême précise : "d'une Marguerite dont on ignore le surnom et qui se dit originaire de Mur-de-Barrez et de père inconnu" et mentionne les noms des parrain et marraine. Il portera le prénom de son parrain, Annet, assez rare pour que j'aie pu retrouver cette trace.
Son acte de mariage en 1801 porte le nom Annet ANDRIEUX GARDELLE ou ANDRIEU dit GARDELLE (j'ai du mal à déchiffrer), ainsi que sa naissance de "Marguerite dont on ignore le nom".
Les actes de naissance de ses quatre enfants, issus de ce mariage, inscrivent le père sous le nom d' Annet COUDRE, nom qui ne bougera plus et je porte à la cinquième génération!
Ce nom n'est pas courant, mais j'ai trouvé une autre famille descendant de COUDRE contemporains d'Annet, a priori sans lien de parenté.
D'autre part, un certain ANDRIEU, à peine plus âgé que le père signe comme témoin sur la déclaration de naissance du premier enfant d'Annet COUDRE.

L'état-civil a été fixé à partir de Code Napoléon en 1803, après le mariage en 1801 sous un premier patronyme.
Quelqu'un peut-il m'éclairer sur l'attribution d'un nom, et le changement opéré entre 1801 et 1806?

Pour accroitre ma perplexité, on trouve quelques références COUDRE GARDELLE sur les sites de généalogie...
Viimeksi muokannut cougenv, 07 Maaliskuu 2020, 02:03. Yhteensä muokattu 1 kertaa.

nbernad
nbernad
Viestit: 6361
Bonjour,

On assiste parfois, à l'époque qui vous interesse, à une attribution de nom de famille qui ressemble à un usage probable et habituel du patronyme

Un enfant naturel avec seulement des prénoms (ou pas) porte au moment de son mariage, sans qu'on puisse en déterminer la cause ou l'origine, un patronyme qu'il transmettra

Pourquoi ?

Un sobriquet ? une référence à la mère pas si inconnue que ce qu'on pouvait bien penser au travers de l'acte de naissance ? une référence à la famille qui a élevé l'enfant ? le nom du parrain ? le nom du père pourtant connu même s'il est dit "inconnu" ?

Marguerite se dit de Mur-de-Barrez donc elle était peut-être aveyronnaise.................si elle n'a pas menti
Nadine

"Si la vie est éphémère, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel. ": Vladimir JANKELEVITCH
" L'avenir est un présent que nous fait le passé. " André MALRAUX

jacquesciterne
jacquesciterne
Viestit: 1351
Sukupuu: Ei-graafinen
Tarkastele heidän sukupuutaan.
Bonjour,

L'Auvergne est connue pour ses nombreuses communautés familiales paysannes.
Ces communautés vivaient en indivision, les biens communs étaient les biens de tous. Et souvent/parfois le nom était également mis en commun.

Ainsi dans la communauté des Pions du village de Pion, certains des mes aïeux sont-ils dénommés au choix Basmaison-Pion, Pion-Basmaison ou Pion tout court, Pion-Desvernois, Pion-Goliardon, etc.
Et pour parler d'untel prénommé Annet, on le nommait souvent l'Annet de chez Pion, ou l'Annet Pion sans ce soucier de son vrai patronyme
Andrieu-Gardelle ou Andrieu dit Gardelle me fait tout à fait penser à ce cas de figure.
Peut-être travaillait-il dans la communauté Andrieu du village de Gardelle.

Par contre je n'ai pas d'explication pourquoi a un moment donné il choisit Coudre comme patronyme. Peut-être a-t-il eu connaissance de sa véritable ascendance ?
Cordialement

Jacques

Vastaa Viestiin

Palaa sivulle “Abandon et adoption”