Yhteistoiminnalliset hakemistot

Muu

Villers-lès-Cagnicourt, Pas-de-Calais, Ranska
Ajanjakso : 1915 - 1919
Lataa : 28.10.2020
Ce dépouillement a été réalisé en parcourant le journal des réfugiés du Pas-de-Calais entre 1915 et 1920. Ce bi-hebdomadaire (tous les mercredis et samedis ) mentionnait les personnes qui fuyaient devant les combats et l'avancée ennemie (les réfugiés-notés "re") puis ceux qui étant restés sur les terres envahies, devenus , "bouches à nourrir inutiles"pour l'occupant allemand, furent convoyées par train ... (Näytä enemmän) Ce dépouillement a été réalisé en parcourant le journal des réfugiés du Pas-de-Calais entre 1915 et 1920. Ce bi-hebdomadaire (tous les mercredis et samedis ) mentionnait les personnes qui fuyaient devant les combats et l'avancée ennemie (les réfugiés-notés "re") puis ceux qui étant restés sur les terres envahies, devenus , "bouches à nourrir inutiles"pour l'occupant allemand, furent convoyées par train via l'Allemagne et la Suisse jusqu'à la frontière franco-suisse pour un retour au pays ( les rapatriés-notés "ra"). Le sort de ces quelque 500 000 français rapatriés des 10 départements occupés se jouera dans une répartition sur le reste du sol national. Les habitants du Nord/Pas-de-Calais comptant parmi les représentants les plus nombreux. Contexte historique : La ligne de front était restée stable depuis septembre 1914 au delà de Bapaume . La bataille de la somme (1er juillet 1916-18 Novembre 1916) et le retrait stratégique des allemands en mars 1917 qui s'en est suivi l'a vue se rapprocher à quelques kilomètres de Villers-lès-Cagnicourt, sur une ligne passant par Croisilles et Doignies .Le rapatriement des habitants de Villers-lès-Cagnicourt, devenus gênants, a commencé véritablement dès lors et s'est précisé au moment de la bataille d'Arras (3ème bataille d'Artois) en avril 1917 et encore ensuite, jusqu'à la fin des hostilités. Le périple vécu par ces civils n'a pas eu qu'un seul visage, et peut rester à préciser . Toutefois ,d'après le témoignage d'Eva LEMETTRE de Villers (1907-2003), certains du village ont été conduits (10 novembre 1916 ? ) dans l'Aisne à Attigny (02831) . Ensuite le journal mentionne leur transfert vers Thonon , Evian ou Annemasse début mars 1917 , puis répartis dans la France "libre" beaucoup d'entre eux s'établissent dans les communes de la Nièvre. Cette liste de moins de 200 noms est à comparer à la population de Villers-lès-Cagnicourt qui s'élevait à 318 âmes au dernier recensement de 1911. les soldats mobilisés,les réfugiés sans adresses, les déportés ,disparus,comblant une partie de cette différence. Ces remarques ne sont que le fruit d'un travail amateur. Elles n'ont pas la légitimité d'un historien. A noter que l'orthographe de certains noms propres de personnes et de villages sont à vérifier, ils n'ont pas tous été corrigés. (Näytä vähemmän)
Ce dépouillement a été réalisé en parcourant le journal des réfugiés du Pas-de-Calais entre 1915 et 1920. Ce bi-hebdomadaire (tous les mercredis et samedis ) mentionnait les personnes qui fuyaient devant les combats et l'avancée ennemie (les réfugiés-notés "re") puis ceux qui étant restés sur les terres envahies, devenus , "bouches à nourrir inutiles"pour l'occupant allemand, furent convoyées par train ... (Näytä enemmän) Ce dépouillement a été réalisé en parcourant le journal des réfugiés du Pas-de-Calais entre 1915 et 1920. Ce bi-hebdomadaire (tous les mercredis et samedis ) mentionnait les personnes qui fuyaient devant les combats et l'avancée ennemie (les réfugiés-notés "re") puis ceux qui étant restés sur les terres envahies, devenus , "bouches à nourrir inutiles"pour l'occupant allemand, furent convoyées par train via l'Allemagne et la Suisse jusqu'à la frontière franco-suisse pour un retour au pays ( les rapatriés-notés "ra"). Le sort de ces quelque 500 000 français rapatriés des 10 départements occupés se jouera dans une répartition sur le reste du sol national. Les habitants du Nord/Pas-de-Calais comptant parmi les représentants les plus nombreux. Contexte historique : La ligne de front était restée stable depuis septembre 1914 au delà de Bapaume . La bataille de la somme (1er juillet 1916-18 Novembre 1916) et le retrait stratégique des allemands en mars 1917 qui s'en est suivi l'a vue se rapprocher à quelques kilomètres de Villers-lès-Cagnicourt, sur une ligne passant par Croisilles et Doignies .Le rapatriement des habitants de Villers-lès-Cagnicourt, devenus gênants, a commencé véritablement dès lors et s'est précisé au moment de la bataille d'Arras (3ème bataille d'Artois) en avril 1917 et encore ensuite, jusqu'à la fin des hostilités. Le périple vécu par ces civils n'a pas eu qu'un seul visage, et peut rester à préciser . Toutefois ,d'après le témoignage d'Eva LEMETTRE de Villers (1907-2003), certains du village ont été conduits (10 novembre 1916 ? ) dans l'Aisne à Attigny (02831) . Ensuite le journal mentionne leur transfert vers Thonon , Evian ou Annemasse début mars 1917 , puis répartis dans la France "libre" beaucoup d'entre eux s'établissent dans les communes de la Nièvre. Cette liste de moins de 200 noms est à comparer à la population de Villers-lès-Cagnicourt qui s'élevait à 318 âmes au dernier recensement de 1911. les soldats mobilisés,les réfugiés sans adresses, les déportés ,disparus,comblant une partie de cette différence. Ces remarques ne sont que le fruit d'un travail amateur. Elles n'ont pas la légitimité d'un historien. A noter que l'orthographe de certains noms propres de personnes et de villages sont à vérifier, ils n'ont pas tous été corrigés. (Näytä vähemmän)

203 asiakirjat

  • Päivämäärä
    10/06/1918
    Nimi
    BARA
    Etunimi
    Cécile
    Suhde perheenpäähän?
    ra
    Ikä
    72 Ans
    Seutukunta
    Indre
    Merkintä
    Convois du 10 juin 1918 (soir)
  • Päivämäärä
    10/06/1918
    Nimi
    BARA
    Etunimi
    Henri
    Suhde perheenpäähän?
    ra
    Ikä
    73 Ans
    Seutukunta
    Indre
    Merkintä
    Convois du 10 juin 1918 (soir)
  • Päivämäärä
    03/03/1917
    Nimi
    BECU
    Etunimi
    Charlotte
    Suhde perheenpäähän?
    ra
    Ikä
    9 Ans
    Kylä, Pitäjä
    Nevers
    Merkintä
    Convoi du 03 mars 1917 (soir)
  • Päivämäärä
    ../03/1917
    Nimi
    BECU
    Nom de jeune fille
    NAMONT
    Etunimi
    Famille
    Kylä, Pitäjä
    Noison
    Seutukunta
    Nièvre
    Merkintä
    A fait connaitre son adresse
  • Päivämäärä
    03/03/1917
    Nimi
    BECU
    Nom de jeune fille
    NAMONT
    Etunimi
    Zélia
    Suhde perheenpäähän?
    ra
    Ikä
    38 Ans
    Kylä, Pitäjä
    Nevers
    Merkintä
    Convoi du 03 mars 1917 (soir)
  • Päivämäärä
    15/02/1918
    Nimi
    BONAMOUR
    Nom de jeune fille
    LEPOIVRE
    Etunimi
    Jeanne
    Suhde perheenpäähän?
    ra
    Ikä
    47 Ans
    Kylä, Pitäjä
    Annemasse
    Merkintä
    Convois du 15 février 1918 (matin)
  • Päivämäärä
    03/03/1917
    Nimi
    BONNETAT
    Etunimi
    Aglaé
    Suhde perheenpäähän?
    ra
    Ikä
    9 Ans
    Kylä, Pitäjä
    Nevers
    Merkintä
    Convoi du 03 mars 1917 (soir)
  • Päivämäärä
    03/03/1917
    Nimi
    BONNETAT
    Etunimi
    Jeanne
    Suhde perheenpäähän?
    ra
    Ikä
    6 Ans
    Kylä, Pitäjä
    Nevers
    Merkintä
    Convoi du 03 mars 1917 (soir)
  • Päivämäärä
    03/03/1917
    Nimi
    BONNETAT
    Etunimi
    Julie
    Suhde perheenpäähän?
    ra
    Ikä
    11 Ans
    Kylä, Pitäjä
    Nevers
    Merkintä
    Convoi du 03 mars 1917 (soir)
  • Päivämäärä
    03/03/1917
    Nimi
    BONNETAT
    Etunimi
    Louis
    Suhde perheenpäähän?
    ra
    Ikä
    4 Ans
    Kylä, Pitäjä
    Nevers
    Merkintä
    Convoi du 03 mars 1917 (soir)